10 minutes pour optimiser son référencement naturel

En réalité le titre de l’article devrait être: 10 minutes pour changer quelques petits détails qui viendront améliorer le classement de votre site dans les moteurs de recherche. C’est moins aguicheur et surtout trop long ! :roll:

Vous vous doutez bien que je n’ai pas inventé une méthode révolutionnaire qui optimise le SEO (référencement naturel) d’un site en 10 minutes sans quoi je ne me serai pas contenter d’un simple article (non pas que je n’aime pas vous gâter mais…) mais j’aurai fait en sorte de me retrouver sur une plage entrain de siroter un cocktail avec les gains que cela m’aurait apporté.

Toutefois, je peux vous donner une petite checkliste des choses les plus simples à changer ou à vérifier sur votre site pour vous assurer d’optimiser un minimum votre position dans les pages de recherche (SERP) de Google.

L’intérêt de cette liste est qu’en théorie tout le monde peut la comprendre et il n’y a aucunement besoin de faire appel à un spécialiste ou à une agence pour mettre en place ces quelques petits changements :

1. Optimisez vos titres de pages

Pour cela, il vous suffit de ne pas dépasser 70 caractères espaces compris et d’y faire figurer un maximum de mots clés. Par exemple si j’étais un site marchand qui propose des chaussettes mon titre de homepage ressemblerait à quelque chose du style

« Achat chaussettes bonne qualité bon prix livraison rapide – Superbibi » => 70 caractères

Plutôt qu’à un titre amateur comme :

« Superbibi vous propose sa sélection des meilleures chaussettes du marché pour l’été comme pour l’hiver » => 102 caractères

L’avantage du premier titre est que les mots clés (dans le cas où mes mots clés sont ceux là) ressortent beaucoup mieux et plus tôt dans la phrase et seront donc jugés plus importants par les moteurs de recherche. Par ailleurs, la marque figure en dernier car en théorie je suis sûr de sortir premier sur les requêtes qui comprennent Superbibi. Il n’y a donc aucun intérêt à le mettre en 1er.

Essayez d’optimiser le titre de toutes vos pages : chaque page doit posséder son propre titre et il faut donc absolument éviter d’avoir des pages possédant un titre identique.

2. Intégrer des balises META

Ne partez pas en courant, les balises META sont très simples à intégrer et cela même pour le plus amateur des webmasters. Les balises META sont des balises qui s’adressent aux robots notamment. Leur utilité est plus ou moins discutée par les différents experts en référencement mais toujours est-il qu’elles constituent un plus et qu’il vous prendra peu de temps d’en intégrer à vos pages.

La plus importante est sans conteste la balise META Description qui correspond au texte qui s’affichera sous le nom de votre site dans les résultats de recherche.

Là aussi, il y a quelques contraintes techniques. Il est conseillé de ne pas dépasser les 200 caractères espaces compris et il faut éviter d’y faire figurer le titre de la page. Essayez toutefois d’insérer le plus de mots clés possible et d’en réaliser une unique par page.

3. Intégrez des balises ALT et TITLE à vos images

Quasiment tous les sites possèdent des images car elles offrent un confort de visite à tous les internautes. Enfin à presque tous : vous devez faire en sorte d’optimiser l’accessibilité de votre site. Ca veut dire qu’il faut qu’un malvoyant puisse naviguer sans problème sur votre site et pour l’aider à voir les images vous devez les décrire avec du texte : c’est tout l’intérêt des balises ALT qui affiche une petite info bulle sur l’image sur IE, TITLE faisant la même chose pour Firefox.

Ainsi prenez le reflexe d’insérer des balises ALT et TITLE à vos images, en y intégrant un texte court et descriptif de l’image en court. Vous pouvez en profiter pour glisser quelques mots clés.

4. Servez vous des balises H1, H2, H3, etc.

Plus vous êtes méthodique et plus les moteurs vous apprécieront : prenez le reflexe d’utiliser les balises H1, H2 et H3 (jusqu’à H6 si vous le souhaitez) pour vos titres afin de clairement afficher les informations importantes, ce que les robots apprécieront forcément.

5. Créer un sitemap pour votre site

Un sitemap c’est comme son nom l’indique une carte de votre site. Ca sert exclusivement aux robots des moteurs de recherche et ça leur permet de ne passer à coté d’aucune page et ça facilite grandement leur travail : et ça aussi ils aiment bien !

C’est vrai que ça peut paraître un peu technique et c’est le cas mais il existe des logiciels qui font quasiment tout le travail pour vous et qui rendent donc la création d’un sitemap totalement accessible aux plus amateurs. Je pense notamment à Xenu (téléchargeable ici) qui vous demandera 2 minutes de prises en main et 2 minutes de plus pour finaliser le travail.

Vous pouvez ensuite soit héberger le sitemap sur votre site en indiquant son emplacement aux robots grâce à un fichier robots.txt ou en l’envoyant directement à Google par exemple par le biais de votre compte Google et des webmasters tool.
Petite précision sur le fichier robots.txt si vous ne savez pas ce que c’est : c’est un simple fichier texte à placer dans la racine de votre site et donc à renommer « robots.txt » (ne pas oublier le S). Ce fichier texte comprendra dans votre cas une seule ligne qui sera :

Sitemap : http://www.votresite.com/sitemap.xml

Vous remplacez bien évidemment l’URL par le lien vers votre sitemap et surtout au moment de sauvegarder le fichier robots.txt, lorsque vous faites enregistrez sous vous précisez « codage : UTF-8 », ce qui devrait être possible dans tout les bons éditeurs de fichiers .txt.

6. Optimisez vos liens

Bon c’est peut-être pas le plus facile à changer car ça implique pas mal de conséquences et c’est pour ça que je le mets en dernier.

L’idée c’est de booster vos liens de mots clés et de rendre votre site le plus accessible possible.
Par exemple si j’ai une page qui parle de chaussettes, au lieu de l’appeler page12345.html je l’appellerai chaussettes.html. Ca aussi les moteurs aiment bien.

Deuxième bon point : rendez votre site accessible, c’est-à-dire rendez la navigation facile et intuitive. N’ayez pas peur de mettre plusieurs liens internes sur une même page afin qu’un visiteur puisse accéder à toutes les pages de votre site en seulement quelques clics.

Plus la navigation sera facile et intuitive, plus les moteurs apprécieront.

Personnellement j’utilise WordPress, alors comment je fais pour toucher à tout ça ?

Premièrement c’est une bonne nouvelle que vous utilisiez WordPress car l’interface prend en compte 80% du référencement de votre site : pas besoin de vous embêter avec tout plein de caractèristiques.

Je vous recommande toutefois deux plug-in qui viendront compléter le SEO de votre site :

All in One SEO Pack : Ce plug-in prendra en charge toute la gestion des titres/descriptions et autres balises META de toutes les pages de votre site. Il vous faudra deux petites minutes pour le configurer et tous vos codes sources verront apparaître des balises META qui normalement ne sont pas présentes dans les blogs WordPress.

Google (XML) Sitemap Generator : Un must, quasi indispensable pour tout bon utilisateur de WordPress. Ce plug-in crée automatiquement un sitemap.xml et se charge de le mettre régulièrement à jour, ainsi que de le faire suivre par les robots. En gros vous n’avez rien à faire et il prend toute la création à son compte.

Personnellement en tant qu’utilisateur de WordPress, j’utilise ces deux plug-in.

Plus généralement, le but de cet article n’est pas de faire un cours sur le SEO, surtout que je suis loin d’être le mieux placé pour ça. Le SEO c’est une vraie science et pour obtenir des résultats intéressants il faut travailler sur la durée et faire appel à beaucoup plus d’analyses et de techniques qui prendront énormément de temps (en tout cas rien de comparable à 10 petites minutes).

Le but de ces petits conseils n’est pas de vous garantir des résultats ni de lister toutes les choses à changer pour mieux référencer votre site mais uniquement de pointer les deux ou trois petits détails faciles à changer qui peuvent considérablement améliorer votre position dans les moteurs.

J’en profite pour glisser un petit extrait d’un mail reçu de DMOZ et qui est une excellente piqure de rappel:

Encore jeune, le métier de référenceur a besoin de la création de normes et de standards.
Néanmoins, cette compétence a entraîné beaucoup de théories et de croyances, plus ou moins vérifiées.
Nous en avons repris quelques unes communément énoncées dans les forums
spécialisés et qui devraient vous aider à y voir plus clair…

1.  » Il faut être en première position à tout prix  »
Le but du référencement n’est pas d’apporter le plus de trafic, mais d’amener sur ses pages un trafic de qualité. Il s’agit d’arriver en tête de liste sur une expression qui pourra donner par la suite des conversions en termes de ventes ou de contacts.

2.  » Le référencement naturel : ce sont des résultats garantis à vie  »
Etre bien positionné est un travail de longue haleine, non seulement pour arriver en tête des résultats, mais également pour y rester. Il faut savoir défendre sa position face à la concurrence. Une position ne s’acquiert pas, elle se travaille.

N’hésitez pas à participer si vous avez des questions ou des remarques.

Vous apprécierez peut-être également:

3
partages
Partagez avec vos amis...










Submit

3 réflexions au sujet de « 10 minutes pour optimiser son référencement naturel »

  1. Très bon article !
    J’ajouterais pour la partie intégration : faire attention de ne pas avoir trop de code par rapport au contenu réelle (ratio text/html) et essayer de faire des titres (surtout H1 et H2) qui contiennent des mots-clefs.

  2. Merci pour l’article,mais j’ai une question : est ce que vous pourriez nous apporter un peu plus de details au paragraphe « optimisez vos liens  » ? auriez-vous d’autres idées à nous suggéré ?

Les commentaires sont fermés.