Référencement naturel (SEO)

Les enjeux du référencement naturel

Le référencement naturel (aussi appelé SEO, ou Search Engine Optimisation) est un enjeu majeur pour chaque site Internet. 95% des sites de nos jours sont en effet dépendants de Google, dans le sens où c’est ce dernier qui leur apporte la majorité du trafic. Le trafic généré par les moteurs de recherche est en effet extrêmement important, c’est pourquoi il est indispensable de bien être classé sur les mots clés stratégiques en rapport avec votre site.

Ne brûlons pas les étapes et commençons par le commencement : le référencement naturel, c’est quoi concrètement? Et bien c’est le fait de faire figurer son site dans les moteurs de recherche et ainsi de le faire connaître. Par exemple mon objectif principal en tant que site sur le web marketing pourrait être de figurer en première place dans Google lorsqu’un internaute tapera « Web marketing pour les nuls ». Le problème me direz-vous, c’est que des sites sur le web marketing il doit bien en exister des centaines, voire des milliers.

Alors pourquoi mon site arriverait en premier et pas un autre? C’est là tout l’enjeu du référencement naturel et cela n’est pas réellement du au hasard mais à un travail qui s’effectue sur le long terme.

Il existe en effet plusieurs techniques permettant de remonter dans les classements des moteurs de recherche, comme nous allons le voir ensemble.

Avant de rentrer dans le détail de ces techniques, il est important de savoir que Google représente plus de 90% des recherches sur internet en France et plus généralement en Europe (et même dans le monde, USA et Chine mis à part). Ainsi les critères de référencement de Google seront la priorité de tout site internet qui souhaite référencer son site. A côté on trouve Bing, entre autre, qui grignote les miettes du gâteau.

Référencer son site, ça coûte cher ?

Il faut distinguer deux choses: le référencement naturel et le référencement payant. Le référencement naturel est totalement gratuit. Il est gratuit de figurer dans l’index de Google, et ce peu importe vos positions, le nombre de pages de votre site ou encore le trafic que Google vous octroie.

Gratuit dans le sens où en théorie, vous pouvez choisir de tout prendre en main vous-même et Google ne vous demandera jamais un centime pour améliorer votre positionnement. Vous pouvez par contre très bien déléguer votre référencement naturel (SEO) à une société spécialisée ou à un spécialiste freelance.

On trouve également du référencement payant (appelé SEM ou SEA), qui correspond aux liens marchands présents sur les recherches de Google par exemple mais on y reviendra plus tard.

Avant de se lancer dans un travail SEO

Avant de se lancer dans un travail de référencement naturel qui va vite s’avérer chronophage (vous comprendrez vite), mieux vaut connaître la bête à laquelle on s’attaque, c’est-à-dire Google. Google est vieux sur la toile, mais très jeune dans nos vies puisqu’il est apparu en 1998. Il a cannibaliser les parts de marché des moteurs petit à petit à coup d’innovations, de nouvelles fonctionnalités et d’affinement de son algorithmes. N’hésitez pas à lire les pages prévues à cet effet pour un détail plus exhaustifs de ces thématiques.

Comment on référence son site ?

Faire figurer son site dans Google, c’est gratuit et extrêmement simple.

Il suffit pour cela… de ne rien faire. Vous avez 9 chances sur 10 que Google trouve seul votre site et l’indexe sans que vous ayez quoi que ce soit à faire.

Vous pouvez toutefois forcer le destin (ou l’accélérer plutôt) en insérant des liens vers votre site sur des sites tiers. Google en crawlant ces derniers, suivra également ces liens et découvrira votre site.

Tout ça, c’est uniquement pour que Google connaisse votre site. Le véritable enjeu et donc la vraie difficulté consiste à faire en sorte de convaincre Google que votre site est plus pertinent que ceux de vos concurrents sur vos mots clés stratégiques.

Les 4 étapes d’un référencement naturel bien maîtrisé

Alors comment s’assurer que notre site soit plus pertinent que ceux de nos concurrents ? On va tout d’abord essayer de comprendre comment Google analyse un site.

On distingue 4 grandes étapes principales (la 5ème pourrait être l’analyse des résultats, ou encore le web analytique) :

  1. L’étape dite sémantique : il s’agit ici de choisir les bons mots clés. Est-ce mieux pour moi de me positionner sur le terme « webmarketing » ou « cybermarketing » ? Ou encore « emarketing » ? Il faut s’assurer que vous vous positionnez sur les termes que recherchent réellement les internautes.
  2. L’optimisation du contenu : il existe une méthode particulière pour bien écrire sur Internet. Bien écrire signifie que le texte répondra aux attentes des internautes, sera assez étoffé et complet et soit pertinent vis-à-vis de vos mots clés.
  3. L’optimisation technique (ou « on site ») : c’est la partie la plus technique du SEO. Elle consiste à optimiser techniquement son site. Cela peut être l’optimisation d’un code, l’optimisation structurelle ou architecturale d’un site, l’optimisation de la navigation et du maillage interne, etc.
  4. Le netlinking (ou « linkbuilding ») : le link building c’est la popularité d’un site. En gros, Google fait autant confiance à ce que les autres pensent de vous qu’à ce qu’il pense lui-même de vous. Ainsi, il regardera le nombre de sites qui effectuent un lien vers le votre, synonyme de pertinence à ses yeux. Si votre concurrent à 5000 liens et votre site seulement 50. Google pourra juger le site de votre concurrent plus pertinent que le votre. En réalité c’est un peu pus complexe que ça puisque la qualité des liens entre énormément en compte.

C’est long à mettre en place un référencement ?

En théorie c’est très long et fastidieux si vous souhaitez réellement optimiser le référencement naturel de votre site. Après, cela dépend aussi du sujet dont il traite et par conséquent des mots clés qui vous intéressent.

Par exemple si vous avez un site généraliste sur la critique littéraire, pour remonter dans le haut du classement sur les mots clés intéressants (qui pourraient être « critique » ou « critique littéraire ») il vaudrait mieux prévoir quelques longues semaines (mois? années!?). Maintenant si votre site a pour sujet principal la critique littéraire de livres hongrois du 15ème siècle, vous imaginez bien que les mots clés intéressants seront moins disputés.

Toutefois, le SEO devient un milieu de plus en plus concurrentiel, notamment en raison du développement des commerces de niche et même les mots les plus simples autrefois commencent à développer une véritable concurrence.

Dans tous les cas, afin qu’un référencement naturel soit utile, il faut figurer dans les 3 premières pages de recherche pour un mot-clé. Sinon cela s’avère presque inutile, si on regarde les taux de clics sur les recherches effectuées (92% des taux de clic sont effectués dans les 3 premières pages, dont 68% sur la première page).

Plus les années passent et plus l’algorithme de Google s’affine. La tendance des dernières années met le contenu textuel de qualité particulièrement en avant. L’écriture de contenu de qualité étant particulièrement chronophage, d’autant plus si on y rajoute l’organisation structurelle de ce dernier qui est également un facteur de réussite, les tendances récentes de SEO prônent encore plus qu’avant la patience quant à l’atteinte de résultats.

Par où commencer son référencement naturel ?

Une fois les informations décrites plus hautes bien comprises, vous pouvez vous aventurer dans la longue route vers un bon positionnement.

Première chose à faire : assurez-vous de bien choisir les mots clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner.

Pour cela, il existe de nombreux outils. Je vous recommande l’utilisation d’un outil gratuit et simple, mis à disposition par Google, le générateur de mot clé. Vous trouverez de manière bien plus détaillé sur Superbibi la liste des outils SEO de manière généraliste ou les outils SEO spécifiques à l’analyse sémantique.

Le générateur de mot clé de Google par exemple permet de constater le nombre de recherches effectuées chaque mois sur les termes liés à votre site. C’est un outil très utile puisqu’il vous informe du nombre moyen de recherches effectuées sur les termes qui vous intéresse, en plus de vous conseiller sur des termes sémantiquement liés et donc potentiellement intéressants.

Il vous permettra ainsi de vous assurer que vous vous positionnez sur les bons termes, qui sont réellement recherchés par les internautes dans Google.

Vous devriez en théorie cibler un mot clé principal par page. Toutefois, chaque page, si le contenu est assez développé devrait être en mesure d’amener ce qu’on appelle des visites liées à la longue traine, c’est-à-dire des recherches composées de plus de 2 ou 3 mots, qui sont très spécifiques et peu concurrentielles.

Optimiser son contenu

Une fois les mots clés définis pour chaque page, vous pouvez ainsi développer votre contenu autour de ces mots clés. Il est conseillé de rédiger au minimum 250 mots mais plus il y en aura, mieux cela sera. Partez sur une base de 300 mots par page lorsque cela s’avère possible. Ces chiffres sont bien évidemment généralistes et écrire 200 mots une page ne sera pas nécessairement pénalisant, au contraire.

Pas besoin de répéter votre mot clé 100 fois par page, le fait de rédiger un contenu autour du mot clé, en utilisant des synonymes et une occurrence minimum suffira en théorie pour rédiger un texte optimisé. Pour les pages ciblant les mots clés les plus concurrentiels, la densité de mot clé (pondéré, c’est encore mieux) sera toutefois plus décisive, et cité le mot plus d’une fois sera une nécessité.

Pensez également à mettre votre mot clé en valeur lorsque cela est possible : gras, couleur spécifique, lien sur le mot, tout est bon pour mettre un mot en valeur.

L’organisation du contenu est également importante, que ce soit au sein de la page avec les balises titres de différents niveaux (une balise titre 1, des balises titre 2, puis des balises titre 3 = H1, H2 et H3, etc.), mais également de manière plus générale en intégrant judicieusement ces pages au bon endroit dans votre site.

Optimisation technique d’un site

Je ne vais peut-être pas rentrer trop dans les détails ici car cela concerna plutôt les initiés et cela s’apparenterait à brûler des étapes si je décrivais tout dès maintenant.

Sachez juste que la première chose que regarderont les moteurs en visitant votre site est le fichier robots.txt. C’est un fichier à placer à la racine de votre site qui servira à indiquer aux moteurs ce qu’ils peuvent indexer et visiter et ce qu’ils ne doivent surtout pas prendre en compte (par exemple des comptes utilisateurs, des recherches spécifiques ou des pages sans réel intérêt pour Google).

Mais l’intérêt principal d’une optimisation technique concernera surtout l’organisation architecturale d’un site, l’optimisation de la navigation et du maillage interne afin de fluidifier la présence de Google et sa compréhension du site.

A ne pas oublier également, l’optimisation du code. N’hésitez pas à visiter la rubrique référencement du blog pour avoir plus d’informations sur le sujet.

Le link building, ou optimisation off site

Le link building a pour but d’augmenter la popularité de votre site aux yeux de Google. Il s’agit de gagner un maximum de liens mais pas n’importe quels liens.

Plus les liens sont contextualisés et venant de sites populaires, plus ils seront puissants. Ainsi si le site de l’Elysée effectue un lien vers un site, il sera jugé extrêmement important par Google. Au contraire, si un tout nouveau site effectue un lien, le lien sera pris en compte mais jugé moins important par Google.

Tous les sites ne sont pas égaux d’après Google. De la même manière, si un site de cuisine effectue un lien vers mon blog, ce lien sera pris en compte mais aura peu de valeur aux yeux de Google. Si un site traitant de webmarketing effectue un lien vers Superbibi, alors, même si ce site a moins d’importance aux yeux de Google, ce lien aura bien plus de valeur car il proviendra d’un site d’une thématique proche ou identique.

Il existe différentes méthodes pour développer son netlinking de manière artificielle. N’hésitez pas à consulter les différents articles et guides du blog qui traitent de ce sujet.

Les pénalités Google

Les pénalités Google existent depuis toujours mais elles sont particulièrement sous les projecteurs depuis les 2 dernières grosses mises à jour de l’algorithme : Panda et Pingouin.

Panda par exemple pénalise les sites qui manquent de contenu textuel de qualité, et plus généralement les sites ayant un ratio nombre de pages / qualité des pages trop négatif.

Pingouin vérifie lui le netlinking des sites et s’il s’avère trop artificiel, il pénalisera le site en question.

Ces deux pénalités particulièrement connues ne sont qu’une goute d’eau parmi la dizaine de pénalités qui existe chez Google.

Bien choisir un prestataire ou une agence SEO

Le SEO s’est démocratisé et c’est tant mieux ! Adieu les voodoos du SEO qui utilisent des techniques mystiques pour faire grimper votre site. Votre premier soucis devra être une transparence totale.

Assurez-vous que le freelance ou l’agence de référencement s’intéresse à l’architecture de votre site, à sa navigation et à son netlinking. Attention aux fameux audits techniques, parfois vendus chers, qui se contentent d’exporter un scan automatique. Ce scan est nécessaire mais ne représentera qu’une faible partie du travail à réaliser, et surtout ne demandera pas nécessairement une expertise particulière.

Autre point important : le référencement Google évolue énormément et très vite. Ce qui était vrai il y a quelques années n’est pas obsolète : c’est devenu FAUX et jouera CONTRE vous. Assurez-vous donc que votre futur prestataire est quelqu’un de dynamique, voire passionné, ce qui garantira une certaine fraicheur au niveau de ses méthodes et de son expertise.

Enfin, une bonne agence SEO vous parlera de votre site et non pas uniquement de préceptes généraux. Elle saura vous expliquer clairement les modifications à apporter et surtout pourquoi des modifications sont nécessaires. Aucune zone d’ombre ne devrait rester. Un conseil général pour terminer : n’hésitez pas à consulter plusieurs prestataires pour vous faire une meilleure idée. Les agences de référencement ne manquent pas et elles sont très inégales.

Les outils SEO

Le regard humain est indispensable dans l’optimisation SEO d’un site. On ne peut pas déléguer à 100% ce travail à un outil, du moins pas pour le moment. Toutefois, ces outils s’avèrent souvent indispensables. Les outils SEO permettent notamment :

  • De gagner beaucoup de temps
  • De s’assurer qu’on ne rate rien (des erreurs cachées, des pages dissimulées, etc.)
  • De mieux visualiser des données
  • De mieux s’organiser

Vous trouverez une liste non exhaustive des outils principaux du SEO en suivant le lien.

Les guides SEO

Si vous souhaitez aller plus loin et mieux comprendre le SEO, vous pouvez consulter les guides spécialement créés à cet effet. Vous trouverez notamment:

Les articles sur le référencement

Pour parfaire encore plus vos connaissances ou pour avoir quelques piqures de rappel, n’hésitez pas à consulter les articles SEO publiés sur ce blog. Attention à bien regarder la date de publication, plus les articles sont vieux, plus il est possible que la pratique en question ait évoluée.

64
partages
Partagez avec vos amis...










Submit