Openoox, nouvelle façon d’appréhender le web et SEO à la française ?

En France on ne fait pas nécessairement comme tout le monde, et c’est plutôt une bonne chose. A l’heure où les concurrents potentiels ou à venir ont souvent fait le choix de s’y frotter frontalement, ce qui, entre nous, est quasi impossible à faire tant Google a de l’avance, Openoox a décidé de s’attaquer intelligemment au marché de la recherche. Et si la recherche n’était pas qu’un algorithme mais quelque chose de proprement humain ?

openoox

Et si Openoox, start up française, était la bonne surprise des années à venir ? Quelques explications qui devraient sûrement vous intéresser…

Openoox, c’est quoi ?

Openoox.com c’est une sorte de mix entre iGoogle et Digglike avec une touche de réseaux sociaux. Sa principale ambition c’est de devenir la page de démarrage Internet parfaite, adaptée à chacun d’entre nous.

Au jour où le web a envahi nos vies, nous sommes encore pour la plupart d’entre nous à utiliser Google ou MSN en page de démarrage. Il y a une place à prendre comme en témoigne Julien Danjon, co-fondateur de la start-up : « Ce marché n’est adressé par personne alors que de plus en plus, les internautes ont besoin de retrouver leur espace quel que soit l’OS, le navigateur ou l’appareil. » (source : 01net).

Le site, qui utilise les dernières technologies pour une interface ultra fluide, propose ainsi une gestion en cloud de ses sites et pages favoris avec Google (ou le moteur de votre choix) présent en haut de page. Il y a également la possibilité de partager ses dernières trouvailles avec des contacts, qu’ils utilisent ou non Openoox, directement depuis l’interface, en glissant un site vers le bas de la page.

Mieux que des mots, je vous propose la vidéo de présentation du service :

Qui est derrière Openoox ?

Cette start-up made in France a été créée par deux entrepreneurs : Julien Danjon, jeune féru du web et coach numérique auprès de grands noms de l’entreprenariat et Denys Chalumeau, fondateurs de mastodontes du web tels que SeLoger.com, Promovacances ou encore Billetréduc.

L’idée d’Openoox est d’ailleurs apparue à Julien Danjon au cours de son activité de coach numérique. Il a alors remarqué que l’usage très usuel que nous avons tous sur Internet et nos habitudes de surf n’étaient pas nécessairement quelque chose de productif, surtout pour les néophytes du web : « Tout le monde n’est pas rompu aux usages des navigateurs et, pour les débutants, il fallait simplifier l’accès au web » (source : 01net).

Il créera alors un Openoox version alpha, en ultra simplifié et mis alors une page de démarrage personnalisée en ligne. C’est suite à une rencontre fortuite avec Denys Chalumeau que le projet pris toute son ampleur puisque ce dernier tombe littéralement sous le charme du projet, à tel point qu’il est aujourd’hui l’utilisateur le plus influent de la plateforme.

Openoox.com offre deux utilisations du service : une utilisation privée avec des dossiers privés dont vous seuls avez accès et une utilisation publique où vous pouvez proposer des dossiers de sites à quiconque s’y intéresse par le biais d’un profil public créé automatiquement (qui peut rester vide si tout est privé sur votre compte). Ces derniers pourront alors s’abonner à vos dossiers et être tenu en temps réel de vos derniers ajouts et suppressions. Chaque personne devient alors un « influenceur » potentiel, un prescripteur puisque les abonnements et les abonnés sont comptabilisés à l’instar de Twitter.

openooxpublic

On retrouve également ces dossiers au sein du Ooxstore, qui malgré son nom, est entièrement gratuit. D’ailleurs le gratuit pour l’utilisateur est une volonté infaillible des deux entrepreneurs qui ne souhaitent pour rien au monde y déroger.

L’Ooxstore c’est la première petite révolution du système : c’est un endroit où je peux trouver des sites qui m’intéressent, une sorte d’annuaire revisité, moderne et user friendly.

Actuellement en version alpha, l’Ooxstore prévoit une sorte de Genius, appelé Steve (tiens donc) et qui sur la base des sites que l’on a dans notre profil, pourra nous suggérer des sites susceptibles de nous intéresser.

Avec ses volets de découverte via le Ooxstore et de partage, Openoox est « addictif et donne envie de surfer, de collectionner, de contribuer et de partager » chose que n’avait pas ressenti Denys Chalumeau depuis la naissance de Facebook (source : Bonjour Idée).

Le futur du SEO ?

La deuxième ambition d’Openoox, sur le (très) long terme, c’est qu’une fois une certaine base d’utilisateurs atteinte, ils auront assez de matières pour mettre en ligne un moteur à vocation humaine.

Plutôt que d’analyser le contenu des sites pour les classer, pourquoi ne pas utiliser le comportement des Ooxers (= utilisateurs d’Openoox) pour suggérer les sites les plus adaptés. Pourquoi ne pas recentrer la qualité sur l’humain plutôt que sur des critères algorithmiques d’analyse de sites web ?

openooxmoteur

Ce projet ambitieux présentera une recherche alternative, plus basée sur les sites que sur des pages profondes et donc plus sur un besoin général que spécifique mais le projet semble réfléchi et le potentiel bien présent.

Bien que Google semble indétrônable aujourd’hui, on peut très bien imaginer Openoox comme un concurrent intelligent, qui ne fait pas du Google en moins bien, mais qui a le mérite de ré-imaginer un secteur dont Google nous dicte les règles depuis déjà plus de 10 ans.

Dans tous les cas, même si le chantier paraîtra trop ambitieux pour certains, même si la plupart d’entre nous n’utiliserons le site qu’à la moitié de son potentiel, on ne peut que se réjouir qu’une start-up française présente ces ambitions. En ce qui me concerne, j’ai fait le pari d’y croire, et vous trouverez mon profil à cette adresse : https://openoox.com/rbenhakoun.

Vous apprécierez peut-être également:

16
partages
Partagez avec vos amis...










Submit

6 réflexions au sujet de « Openoox, nouvelle façon d’appréhender le web et SEO à la française ? »

  1. réinventer la page d’accueil, idée simple mais qui je crois laisse de très gros potentiel. je pense que les gens commence a se lasser de cette page Google, et un retour vers un accueil personnalisé semble se profiler. sympa que ce soit une start-up française qui s’y soit mis
    présentation interessante sur https://openoox.com/welcome

  2. Très bon article. En effet l’initiative part d’une démarche très intéressante que l’on retrouve dans un concept marketing récent « du marketing de masse vers le marketing singulier » (cf. Seth Godin). En gros on constate La montée en puissance des tribus et chacun tend à devenir « original » à défaut d’être uniformisé… mais de manière plus pragmatique, les 2 fondateurs ont quelques références qui je pense les mènent dans la bonne direction. Soyons un peu chauvin et souhaitons leur une belle réussite, même si, le chemin reste parsemé d’embuches !

  3. Et voilà que l’info à déja passé l’atlantique. J’aime le concept et si l’expérience et les relations des fondateurs leur permet d’actionner les puissants leviers nécessaires à sa popularité, ça ira vers le succès.
    Envisagez un filtre géographique quand même… appliqué selon les type de recherche, cela aidera à obtenir une meilleure pertinence dans bien des cas.
    Pensez-y
    Bon courage en tous cas.

  4. Concept très bien pensé. Il est vrai que le web est en constance évolution, mais depuis quelque temps il a une certaine stagnation. Mais je crois que Openoox apporte une nouvelle vision du partage recentrer sur la qualité sur l’humain plutôt que sur des critères algorithmiques d’analyse de sites web quel beau concept. De nature les humais son social et tende a être en contact et a partagé leur joie et découverte. Openoox a de l’avenir, félicitation j’espère que cela ira loin.

  5. Le coté social de l’être humain et un atout majeur de son développement, l’activité du seo ne sort pas du lot, en utilisant des technique comme l’openoox

  6. Concept intéressant. C’est vraiment que la page Google reste assez simple (trop?)
    C’est une part de WEb qui, comme l’on dit certains, stagne depuis quelques temps et une petite révolution ne ferait pas de mal. (en plus c’est Français :chauvin: )
    Bonne chance en tout cas

Les commentaires sont fermés.