100 réflexions sur le web marketing

Quoi ? Vous n’avez tout de même pas pensé que j’allais vous abandonner pendant un long mois ! Ainsi, puisqu’on est en pleine fin d’été, j’ai pensé aux stagiaires qui en ont peut-être marre de cliquer 500 fois par jour sur le logo Facebook pour rafraîchir la page et faire passer le temps ou même à vous qui, pour encore quelques jours, travaillez deux fois plus pour palier à l’absence de vos collègues partis jouer dans les casinos du sud de la France.

Bref, c’est (la fin de) l’été alors on se dessert exceptionnellement la ceinture et on s’autorise un article un peu plus relâché.

Dans la lignée des 10 mensonges de web marketeurs, je vous propose donc aujourd’hui 100 réflexions sur le web marketing et les web marketeurs.

100 pensées sur le web marketing

On commence par 10 mensonges supplémentaires :

  • On est véritablement concerné par la réussite de votre entreprise

A traduire : en plus du gros chèque que vous signez à chaque fin de mois, les performances de votre site sont vraiment au centre de notre attention.

  • Je suis un expert certifié et reconnu

C’est-à-dire : certifié par la grande Imaginary University of Internet Marketing et en plus ma mère a mis mon site en page d’accueil de son navigateur.

  • J’ai pris des mesures drastiques pour préserver votre e-réputation

Ou encore : j’ai fais une boulette et j’ai supprimé des commentaires néfastes vis-à-vis de l’image de votre entreprise sur votre page Facebook, ce qui va probablement entrainer l’inverse de l’effet escompté. (Suggérée par Mikiweb)

  • Voici l’audit complet de votre site ainsi que nos recommendations

A traduire : nous avons changé 3 lignes dans notre template de 30 pages et nous avons même intégré votre logo sur la page de garde, pour une poignée de milliers d’euros seulement.

  • Ca a été prouvé scientifiquement

C’est-à-dire : la dernière étude publiée par l’institut Superbibi sur un échantillon de 30 personnes met en avant des résultats sans appel.

  • Souscrivez à notre newsletter et profitez des dernières exclusivités ainsi que de nombreuses promotions

Ou encore : entrez vos informations dans notre base de donnée qu’on puisse la revendre ou la louer pour très cher et au passage recevez nos publicités gratuitement avec en exclusivité 5% de réduction sur les produits qu’on n’arrive pas à vendre.

  • Vous ne trouverez pas moins cher que nous pour le même service rendu

A traduire : je n’ai pas la moindre idée des prix que demandent mes concurrents, ni de la qualité de leur service et pour être franc je suis même à peu prêt sur de ne pas être le moins cher mais étant donné que c’est impossible à vérifier et plutôt convaincant, je vous affirme que je suis une affaire en or.

  • On a de très bonnes références: Ford, Orange et Mc Donalds

Autrement dit : j’ai ma soeur qui travaille chez Orange et son mari chez Ford. On a également fait une étude gratuite pour Mc Donalds et ils ont accepté de la lire.

  • Grâce au web marketing, en moyenne, les ventes des ecommerces triplent

Ou encore: j’en ai pas la moindre idée mais c’est ce que tout le monde dit donc ça doit être vrai. De toute façon vous pouvez pas le vérifier (en tout cas pas tout de suite).

Par ailleurs, 20 réflexions en vrac (pas forcément drôles) :

  • Les apparences sont souvent trompeuses : tout le monde fait des erreurs et connaît des échecs. Il ne faut pas en avoir peur ou s’en affoler mais tout faire pour apprendre et s’améliorer.
  • Les tendances apparaissent en permanence et paraissent souvent gigantesques tant la viralité des informations est importante de nos jours. Il ne faut pas pour autant se jeter sur toutes les nouveautés sous prétexte que 2 ou 3 grandes voix ont déclaré que ce serait le futur.
  • Un marketeur a toujours raison. Et quand il a tort, il s’est juste mal exprimé.
  • Le web marketing est extrêmement rapide. Contrairement au marketing traditionnel, un site peut jusqu’à doubler ses performances en à peine 6 mois. D’ailleurs, un business grandit en moyenne 7 fois plus vite sur Internet qu’offline.
  • Il est impossible de tout savoir. Vous avez beau essayé aussi fort que vous pouvez et effectuer une veille impressionnante, le domaine est tellement vaste qu’il y aura toujours plus compétent que vous.
  • Le web marketing est accessible à tous contrairement au marketing traditionnel hors ligne qui est et était réservé aux plus grosses sociétés.
  • Tout le monde peut ouvrir un site et faire du web marketing. Faire du web marketing ne signifie toutefois pas faire du web marketing efficace et performant.
  • Le web marketing ne peut pas être externalisé à 100%. Il faut que les personnes faisant appel à un prestataire soient concernées et motivées pour véritablement jouer le jeu et que la sauce prenne.
  • On apprend dans les écoles de commerce que toute entreprise doit avoir une vision des choses à environ 3 ans. En gros vous devez avoir un plan de développement pour les 3 ans qui viennent. C’est peut-être vrai hors ligne mais sur du online c’est tout simplement impossible. Toutefois, si vous faites appel à des investisseurs, ils vous le demanderont toujours.
  • C’est souvent ceux qui parlent le plus et qui en savent le plus qui en font le moins. La théorie est souvent bien différente de la pratique et même s’il existe des bonnes pratiques, chaque site est unique.
  • Le contenu est roi en SEO. On a beau débattre autant qu’on veut, un bon contenu ça évite bien des soucis.
  • Le web marketing est bien plus compliqué que le marketing hors ligne. La différence entre les deux c’est que sur du hors ligne, vous pouvez forcer les consommateurs à voir vos publicités et donc à venir vers vous (par exemple des spots publicitaires sur TV). Sur Internet vous devez davantage aller chercher les visiteurs intéressés et les convaincre.
  • On peut absolument tout savoir et tout mesurer : il est d’ailleurs indispensable de recueillir toutes les données liées à votre site.
  • Les données que vous recueillez sont inutiles. Elles sont inutiles si vous ne les interprétez pas et qu’elles n’impliquent aucune action/amélioration.
  • La beauté d’un design n’a jamais été signe de conversion. Les sites les plus performants sont moches : regardez Wikipédia, Amazon ou même eBay.
  • Long terme en web marketing signifie court terme et moyen terme en marketing traditionnel.
  • Même si quelque chose est prouvé, cela ne signifiera pas que rien ne changera dans les semaines ou mois qui suivront la démonstration. Le web marketing évolue très vite.
  • On a beau dire ce qu’on veut, c’est malheureux mais le spam fonctionne vraiment bien.
  • Le risque est et sera toujours présent dans toute campagne de web marketing aussi générale et diversifiée qu’elle peut être. Je ne comprends pas les personnes qui demandent des  garanties comme si elles étaient naturellement dues.
  • Avant on pouvait se reposer et faire des pauses de temps à autres. Depuis, Twitter est apparu et on a plus le temps de faire des pauses.

20 choses que j’aurai aimé savoir au début de ma carrière

  • Beaucoup de choses semblent être établies comme des institutions. Il ne faut pourtant pas avoir peur de parfois changer les règles du jeu et d’imposer sa vision des choses. Dans tous les cas, le marketing ne doit jamais vous empêcher de garder et de croire en vos valeurs.
  • Il n’est (presque) jamais bon de mentir. Etablir une relation de confiance avec des clients est véritablement sain. N’ayez pas peur de dire la vérité et ne succombez pas aux mensonges de marketeurs cités plus haut.
  • Dans les écoles de marketing, on apprend beaucoup de vocabulaire marketeux compliqué. Au final, il est souvent plus pertinent de parler simplement que d’utiliser le jargon marketing à tout va.
  • Le marketing ce n’est pas tout ou rien. Le mot optimisation laisse penser qu’on atteint des sommets et qu’on vise des résultats extrêmes. Mais au final, on ne cherche pas à passer de 0% à 100% mais plutôt d’atteindre 51%.
  • Le meilleur outil de web marketing qu’on n’ait jamais inventé est également souvent le moins utilisé : le cerveau.
  • Le deuxième meilleur outil de web marketing selon moi, est l’instinct. Même s’il est parfois compliqué de prendre des décisions qui reposent uniquement sur l’instinct, il ne m’a jamais trompé jusqu’à présent.
  • Même si les technologies évoluent et que tout va très vite, il y a des choses qui ne changeront jamais. Rencontrer ses clients et leur téléphoner régulièrement (et ainsi développer un véritable contact humain) ne sera jamais remplacé par Internet.
  • Tout n’est pas externalisable. En fait tout l’est mais il n’est pas toujours bon de le faire. La qualité d’une équipe qui travaille main dans la main ne vaut souvent pas le sacrifice d’un prix réduit.
  • Rien ne vaut l’expérience. On a beau lire 500 blogs par jour ou consulter 500 tests de référencement, les expériences vécues vaudront toujours beaucoup plus que n’importe quoi d’autre.
  • On ne se lasse pas de la sensation d’un travail bien effectué et d’un client heureux. Il faut savourer ces moments chaque fois qu’ils se présentent.
  • Non les prix que vous facturez à vos clients ne sont pas trop élevés. Vous valez largement le prix de vos prestations et surement même plus.
  • Ce n’est pas parce que quelqu’un ne croit pas en quelque chose que vous devez en faire autant. N’ayez pas peur de vous diriger vers des chemins peu fréquentés.
  • N’ayez pas peur d’admettre vos erreurs, si possible avant de facturer une prestation. Ca passera beaucoup mieux et vous serez plus honnête envers vous-même et votre client.
  • Il ne faut surtout pas hésiter à partager des expériences et des informations. Ce que vous dites a beaucoup plus d’importance que la manière de le dire.
  • Le web marketing ne peut pas être fait par un ordinateur.
  • Le web marketing est comme le marketing : ce sont des humains qui marketent pour d’autres humains. Le fait que tout soit sur Internet n’a pas changé toutes les règles du jeu.
  • Votre égo sera votre meilleur allié. Certes c’est mal de se vanter et de se mettre en avant. Mais si vous êtes convaincu par votre discours et vos idées, alors vous garderez la tête haute lorsque ces idées seront mal interprétées ou ignorées. Et ça arrivera souvent.
  • Votre égo sera votre pire ennemi. Quand on crée quelque chose ou qu’on optimise un site, on ne l’optimise pas pour nos goûts mais pour ceux des visiteurs. Il est parfois compliqué de ne pas se prendre pour monsieur tout le monde.
  • Vous avez beau être persuadé d’avoir raison, c’est le client qui aura le dernier mot.
  • Le marketing c’est faire en sorte qu’un produit plaise le plus possible aux consommateurs. Le web marketing c’est faire en sorte qu’un site plaise le plus possibles aux internautes ET aux administrateurs du site.

10 choses que j’aurai aimé savoir avant de me lancer dans le web marketing

  • Le web marketing est un domaine vraiment mal organisé. Où commence et où s’arrête le web marketing ? Quelles sont véritablement les bonnes pratiques et qui le dit ? Rien n’est clair et rien n’est simple.
  • Le web marketing est extrêmement chronophage. Non pas parce qu’il y a éventuellement plus de travail à faire que d’autres métiers mais tout simplement car c’est une passion et qu’on ne compte pas les heures.
  • Le web marketing c’est dur. C’est le genre de domaine où lorsqu’on nous l’explique, tout paraît clair et simple mais dès qu’il s’agit de savoir quoi faire ou de mettre les choses en place, tout devient subitement trouble et compliqué.
  • Si vous choisissez la voie du web marketing, il est fort probable que votre façon de naviguer et de voir des sites sera changée à jamais.
  • Le web marketing évolue extrêmement rapidement. C’est parfois frustrant, souvent excitant mais globalement ce qui est vrai aujourd’hui a de grande chance de ne plus l’être demain.
  • Le web marketing c’est 5% de technique, 15% de connaissance, 30% de patience et de motivation et 50% de bon sens.
  • L’ennemi du web marketing c’est l’optimisme. Mieux vaut se préparer au pire qu’au meilleur. D’ailleurs, bizarrement c’est souvent le pire qui arrive et non le meilleur.
  • Le web marketing est sans fin. Une fois les deux pieds dedans, on ne les ressort jamais.
  • Les web marketeurs ont des noms bizarres, certains s’appellent « tondeuse à gazon » ou « traitement acné ».
  • Au final, le web marketing c’est un excellent moyen de travailler sans avoir réellement la sensation de travailler.

10 conseils pratiques en vrac

  • Gardez une trace de toutes vos dépenses en permanence et tenez vos comptes. Ca permet de garder la tête sur les épaules et d’avoir une bien meilleure vision des choses.
  • Travaillez avec des personnes que vous appréciez : c’est le secret de plus d’une réussite. De gros salaires et des personnes compétentes ne suffisent parfois pas ou seront mal exploitées si l’ambiance n’est pas au centre des préoccupations.
  • N’ayez pas peur de faire confiance à votre équipe ou à vos collaborateurs. C’est indispensable et tellement agréable.
  • Soyez honnête. C’est parfois effrayant, souvent très dur mais c’est tellement mieux pour être en accord avec soi-même et avoir des relations plus saines.
  • Ne soyez pas obsédé par les prix. Prendre le moins cher n’est pas toujours la meilleure solution et pourtant cela reste souvent le critère numéro 1 dans beaucoup de têtes.
  • Le web marketing ça regroupe beaucoup de choses et il est parfois compliqué de tout faire en même temps. Ainsi, s’il faut choisir entre deux choses et établir des priorités, choisissez la rédaction d’un contenu de qualité. Toujours.
  • Respectez vos clients et leurs demandes, tout comme les gens avec qui vous travaillez. En contre partie, soyez sur d’être respecté pour votre travail et vos connaissances.
  • Connaissez vos limites et admettez-les. De la même manière, n’ayez pas peur de déléguer. C’est parfois dur au premier abord car on a le sentiment de ne pas réellement tout contrôler mais c’est pourtant beaucoup plus efficace.
  • Le bouche à oreille est la meilleure publicité qu’un commerce peut espérer et ça, ça passe par une attitude pro et compétente. Chose que le web marketing ne changera jamais.
  • Quand vous estimez le temps nécessaire pour un projet ou une action plus ou moins long terme, pensez toujours à inclure un petit délai supplémentaire pour corriger des pépins éventuels.

Grâce à Superbibi, j’ai appris que:

  • Bloguer permet certes de partager ses connaissances, mais ça permet avant tout d’augmenter ses propres connaissances grâce aux nombreux échanges que cela implique. J’ai certainement beaucoup plus appris moi-même que n’importe quel lecteur du blog et c’est véritablement une expérience enrichissante.
  • Bloguer c’est difficile. La motivation ça se cultive et un blog ne doit pas reposer sur un élan de motivation qui disparaitrait 2 semaines après le lancement du blog. Il y a de véritables périodes de vides qui sont souvent compliquées à gérer. A l’inverse, il y a des périodes où c’est un véritable plaisir de bloguer, surtout lorsque les retours sont encourageants.
  • Tenir un blog est véritablement un excellent moyen de gagner en visibilité et en reconnaissance.
  • Les articles les plus viraux ne sont souvent pas les plus intéressants
  • Aussi important que la qualité des articles, le secret d’un blog réussi passe également par la régularité des publications
  • Le web marketing s’applique aussi sur les blogs : depuis la nouvelle version mise en ligne quelques semaines auparavant (version plus ergonomique et plus SEO friendly), toutes les statistiques sans exception se sont envolées. C’est véritablement un aspect qu’il ne faut pas négliger.
  • L’e-réputation c’est dangereux. Si vous écoutez toutes les bonnes choses qu’on dit sur vous, il y a un risque que vous finissiez par les croire. De la même manière, si vous écoutez toutes les mauvaises choses que certains internautes peuvent dire sur vous, vous pouvez finir par les croire. Un blog ne vend rien directement, vous n’êtes pas là pour faire plaisir à tout le monde. Ne changez pas de direction à chaque mauvais commentaire et gardez les pieds sur terre. Ainsi, l’e-réputation oui, mais avec modération.
  • Rien ne sert d’imiter quelqu’un. Le meilleur service que vous pouvez vous rendre est également la chose que vous ferez le mieux : restez vous-même et affirmez vos idées. Ca ne veut pas dire être borné, ça veut dire être ouvert aux discussions. De la même manière, rien ne sert de vouloir absolument se différencier.
  • Il n’y a pas de règles et chaque blog est unique. Je croise souvent des articles expliquant comment bloguer, sur quoi il est conseillé d’écrire, etc. Un blog c’est un espace personnel, pro ou pas et il n’existe pas de règles précises établies. Croyez en vos idées et surtout expérimentez.
  • Un blog n’est qu’un blog. C’est fou le temps que ça prend de tenir un blog à jour, de le développer, de le monétiser. Ca devient vite le centre de vos préoccupations. C’est alors important de pouvoir faire la part des choses et de pouvoir s’en évader de temps à autre.

9 choses que le road trip que j’effectue en Australie m’a appris sur le web marketing :

  • Il est très compliqué de trouver une connexion réellement utilisable ici. Ainsi, les connexions lentes existent et sont mêmes nombreuses : il ne faut surtout pas les oublier lorsqu’on crée et optimise un site web. Le temps de chargement des pages ne doit pas être un critère SEO mais un critère ergonomique.
  • Je voyage de Caravan Park en Caravan Park et ce qui les différencie réellement les uns des autres sont certes la propreté et la qualité du park mais surtout les sourires du staff. Ainsi, parfois, la fidélisation client ne passe pas par une quelconque optimisation du site web mais juste par la bonne humeur et la compétence du manager. Un sourire et de la motivation vaudront souvent bien plus qu’un bout de code optimisé.
  • Les conditions de vie sont plutôt rudimentaires ici et une douche avec un débit de plus de 3 goutes d’eau par minutes est souvent un luxe. Ainsi, rien ne sert de vouloir aller trop vite, on peut très bien se contenter du minimum dans un premier temps. Mieux vaut optimiser ce que l’on a avant d’aller rajouter des choses qui deviennent inutiles si les bases ne sont pas respectées.
  • Il est arrivé plus d’une fois qu’un parc national mette en avant des choses fausses comme par exemple le fait de voir obligatoirement des kangourous lorsqu’on le traverse. Rien n’est pire qu’une fausse affirmation, cela crée de la frustration et fait perdre du temps aux visiteurs. Il vaut toujours mieux faire preuve de bonne foi, quitte à créer des slogans un peu moins accrocheurs.
  • Les régions diffèrent énormément en Australie : climat, population, activités, etc. Chaque région a ses points forts. Ainsi, il est important de connaître les points forts de ses concurrents/voisins pour soit s’en inspirer, soit se différencier. De la même manière, une veille réfléchie et maîtrisée est donc véritablement indispensable à tout ecommerce.
  • Une pratique extrêmement courante en Australie est le fait de mettre en avant le fait que le produit/service proposé soit 100% créé par des Australiens à partir de produits australiens. Ils le mettent tellement en avant que souvent ils en abusent. Cela peut certes attirer les touristes ou les Australiens mais peut également les repousser. Pour transposer cela au web marketing, il est important de connaître ses clients et de bien cibler leur besoin. Le fait de mettre l’accent sur quelque chose jugé inutile pourra limiter voire faire disparaitre l’intérêt des visiteurs pour un produit ou un service.
  • Je suis actuellement dans le Nord du pays, une région réputée pour son beau temps (du moins en saison sèche) et toutes les activités sont organisées en conséquence. Manque de bol, il pleut depuis 2 jours et rien n’est prévu à cet effet. Il est primordial de toujours prévoir une alternative pour tous les cas de figure. Cela permettra notamment de satisfaire plus de visiteurs et également d’augmenter le contrôle de son taux de transformation.
  • Vous avez beau maitriser l’anglais, il y a des accents qui sont tout bonnement incompréhensibles. Ainsi, il est fréquent de rencontrer des Australiens qui parlent vite et ne font aucun effort particulier vis-à-vis des touristes mal à l’aise avec l’anglais pour se faire comprendre. Cela freine sans conteste à la consommation et sans aller jusqu’à dire que les visiteurs partent, il est fort probable qu’ils n’iront pas poser certaines questions et donc consommeront moins. En transposant cela au web marketing, il est important de parler un discours qui sera compris de ses visiteurs, ne les freinant pas dans leurs désirs de consommation.
  • Il est impossible de rester 1 mois sans répondre à ses mails non pas à cause d’une certaine addiction mais tout simplement car il existe des obligations et il est tout simplement impossible de disparaître pendant 1 mois. Ainsi, le web marketing ne s’arrête jamais.

Enfin, si j’étais un mauvais web marketeur (ou si j’avais un mauvais esprit):

  • Je vous dirai surement que je suis plutôt bon dans ce que je fais
  • Je dirai aux clients ce qu’ils veulent entendre
  • J’achèterai plein de liens payants sans informer les clients du risque encouru
  • Vous ne liriez probablement pas ce blog puisque je ne partagerai aucune de mes connaissances
  • Je serai probablement plus riche (et sans scrupules !)
  • Je garantirai la première place sur Google à mes clients (pour pas très cher au passage)
  • Je cacherai des publicités Adsense bien intrusives au milieu de mes articles pour gagner plus de 50 centimes par jour. Ou alors j’engagerai des gens pour cliquer sur mes pubs Adsense. En payant 10 centimes le clic ça peut être rentable
  • Les deux guides publiés dans le dernier article (Guide référencement et guide Facebook) auraient probablement été payants ou je vous aurai demandé votre adresse mail (en fait je voulais juste caser 2 liens internes)
  • J’écrirai un article « 10 façons de doubler votre nombre de followers sur Twitter » puis un autre « 15 manières pour booster votre compte Twitter » et encore un autre « 10 moyens pour augmenter sa popularité sur Twitter ». Au fil du temps, nul doute que mon blog deviendrait hype et super fréquenté. Alors je réécrirai les mêmes articles mais pour Facebook
  • Enfin, si j’étais un mauvais web marketeur, je choisirai un nom peu professionnel pour mon blog et je mettrai un poussin en favicon. Oups.

Pour ceux qui se seraient amusé à compter, il y a en fait 99 réflexions. Mais c’est ça aussi le web marketing, rendre plus beau et plus attractif un produit ou un service 😉

Bonnes vacances à tous et à dans 15 jours pour un retour à la normal!

P.S: désolé si je ne réponds pas rapidement à tous vos commentaires mais mon accès à Internet reste limité pendant encore deux semaines.

Vous apprécierez peut-être également:

23
partages
Partagez avec vos amis...










Submit

68 réflexions au sujet de « 100 réflexions sur le web marketing »

  1. marketeur – marketing : comment spammer pour gratter quelques pos… dans les serp …

    Allez moi aussi je m’en vais chercher tout les proverbes, dictons et phrase du web/dico… histoire de faire une belle page de spam …

  2. @Mouloude

    Je pense que tu ne lis pas le blog de Super Bibi depuis longtemps car le ton y est souvent décalé mais avec des articles de qualité. Super Bibi « égratigne » également régulièrement des webmarketeurs « professionnels » qui n’ont de pro que leur logo & leurs commerciaux …

    En tout cas, j’adore le ton du blog et c’est avec grand plaisir que j’attends super bibi de retour sur le vieux continent :-p

  3. Je me suis bien marré sur les 10 premiers mensonges.
    Ça y est, je sais où on été formés certains marqueteux-blogeurs à la mode: à l’Imaginary University of Internet Marketing.
    Je vais m’y inscrire de ce pas.

  4. Très bon article, je pense qu’il aurait été judicieux de le splitter en deux car il est très long.

    En tout cas merci pour ce post et profite bien de tes vacances 🙂

  5. Merci beaucoup pour cet article très complet et intéressant.
    Je vois que l’on vit des situations similaires, et c’est assez drôle.
    Le web marketing serait-il un art, une science? ^^

  6. De nombreuses remarques pertinentes, bel article !

    Sinon 101e réflexion, ne plus passer toute une matinée à lire un article avec 100 réflexions quand on a une deadline dans l’après-midi 😀

  7. Comme d’habitude, très drôle 😉

    Le : « nous avons changé 3 lignes dans notre template de 30 pages et nous avons même intégré votre logo sur la page de garde… » je crois que beaucoup le font !

  8. Pfff, le premier mensonge qu’il aurait fallu citer est celui qui consiste à faire croire à une absence d’un mois et à réapparaitre (en mode périscope, certes) bien avant.
    C’est le mode tête en bas qui fait changer d’avis ?

    Quelle déception, une fiabilité de cet acabit…Moi qui croyais que le poussin en favicon était le symbole d’une certaine innocence…

    Il aurait mieux fait de prendre le lapin mixomatosé du moteur de recherche, le sieur Superbibi !

    Sera-t-il possible de s’en remettre ? 😉

  9. J’adore ces petits conseils qui vous remettent sur le droit chemin du webmarketing 🙂
    Le seul problème avec tous ces conseils c’est de s’en rappeler et de les suivres !

    Et merci d’avoir inclu mon exemple de mensonge webmarketing parmis les tiens 😉

  10. merci pour tous ces retours d’expérience.
    je garde quelques recommandations pour des slides de présentation :
    « Le meilleur outil de web marketing qu’on n’ait jamais inventé est également souvent le moins utilisé : le cerveau » ca résume beaucoup de chose …

  11. Liste interessante
    cela me rappelle le poste humoristique de Sylvain de blog.axe-net.fr
    exellent au demeurant

    ah celle la est excellente
    * On a de très bonnes références: Ford, Orange et Mc Donalds

    Autrement dit : j’ai ma soeur qui travaille chez Orange et son mari chez Ford. On a également fait une étude gratuite pour Mc Donalds et ils ont accepté de la lire.

    mort de rire

    c’est un peu cela dé-fois
    si vous etez depuis longtemps dans l’informatique et que vous etes en SSII, vous apprenez que vous êtes bombardé chez le client le lundi d’aprés
    avec l’étiquette expert « machin truc  »
    tu as 3 jours pour tout savoir

    🙂

  12. ah ah : bien le coup des « 99 réflexions », 100 c’était la petite astuce marketing…

    N’empêche : vraiment impressionnante cette liste et ce billet, preuve qu’il faut du fond dans ce marketing tout de même.

    qu’est ce qu’il a Mouloude, un peu jaloux ?

  13. La motivation permet de faire beaucoup de chose mais ça, c’est également vrai au quotidien. Attention cependant ! Il faut absolument qu’elle ne s’éffrite pas au fil des mois lorsque le projet n’avance pas (ou plus) surtout lorsque la DSI refuse d’y mettre du sien.

    Souvent, dans les très grosses structures, c’est elle qui tire les ficelles. Sans son accord, pas grand chose de possible même avec toute la bonne volonté du monde de la part des autres départements.

  14. Un article un peu long à lire (et surement plus long à écrire) mais qui à la mérite de mettre en lumière certaine pratique.

    [j’ai enleve le lien car tu n’as pas respecte la syntaxe]

  15. Les 10 mensonges sont malheureusement cruellement vrais dans certains cas. Mais j’ai remarqué dans ces diverses situations que si certaines sont clairement une arnaque de la part de certains marketteux, d’autres sont plus le fait d’une compléte ignorance (dernièr mensonge par exemple).

  16. Non les prix que vous facturez à vos clients ne sont pas trop élevés. Vous valez largement le prix de vos prestations et surement même plus.

    J’adore celle la car losque l’on debute on a toujours tendance a minimiser le travail que l’on fait et a « faire le gentil « ; hors souvent on tombe sur des personnes qui aiment à profiter de ceux qui n’ose pas.

    C’est lorsque l’on est dans son premier bureau en tant que stagiaire,qu’il faut deja aller de l’avant et
    commencer a s’affirmer sans grand risque( car souvent on est plus indulgent avec les stagiaires)

    Ne soyez pas timide et n’hesitez pas à vous renseigner sur le milieu dans lequel vous voulez évoluer et travailler !

    quant au 10 mensonges, je me suis bien marré !

    bonne continuation bibi

  17. Je découvre Superbibi et je dois dire que je me suis bien marré en lisant les dix mensonges et surtout, leurs sens cachés. J’apprécie aussi, à sa juste valeur, les dix conseils en vrac, bien utiles dans la pratique. Grâce à cet article, j’ai appris beaucoup de choses sur le e-marketing; mettre votre expérience au service des néophytes, c’est vraiment génial!

  18. « Le web marketing ne peut pas être externalisé à 100%. Il faut que les personnes faisant appel à un prestataire soient concernées et motivées pour véritablement jouer le jeu et que la sauce prenne. »

    C’est trop vrai… Le problème, c’est que le client nous paie justement pour jouer le jeu à sa place, et c’est très difficile de lui faire comprendre la notion d’implication dans le processus de web marketing. Résultat; Il est souvent l’artisan de son propre échec, même si c’est nous qui amassons les reproches!

    Merci pour ton article. Il est en effet très long, mais je prendrai le temps de le passer en revue au complet à tête reposée! 🙂

  19. Pas étonnant que Google n’aime pas le référencement! 🙂

    [edit: j’ai enlevé le lien car la syntaxe n’a pas été respectée]

  20. Bonjour à tous,

    J’aime bien le « Vous avez gagné 14 positions sur votre principal mot clé sur Bing ! » … dans le top 10 des mensonges.

    Le pire c’est que je l’ai déjà entendu. bien évidemment, tout le monde sait bien que ce n’est pas en 3 eme page de bing que le site va devenir rentable !

    C’est marrant de retrouver ces termes ici.

    En ce qui concerne le billet « 100 réflexions sur le web marketing » il est peut être long mais vraiment intéressant. De plus, on peut l’imprimer d’une seule page pour le relire sous la couette. Même si mooosieur va encore râler ^^

  21. Compliqué, mais très intéressant.

    [edit: j’ai enlevé le lien car la syntaxe n’est pas respectée]

  22. Décidément j’aime beaucoup votre site : très intéressant, clair..
    Merci beaucoup !

    [edit: j’ai enlevé le lien car la syntaxe n’est pas respectée]

  23. 10 mensonges, 20 réflexions, 10 conseils utiles et pratiques ; 20 et 10 choses pour débuter sa carrière ou pour se lancer dans le web marketing.
    Intéressant article et vive le partage d’expérience grâce à vous j’ai appris beaucoup de choses en vrac.

  24. J’avais enregistré ta page pour la lire dans le train et j’ai lu tout ceci tantôt dans le train, à tête reposé et je tenais à te remercier pour cet article, j’en apprend plus ici que dans certains gros livres.

    A+ Eric.

  25. Une foule d’informations sur comment se lancer dans le web marketing et surtout comment mieux comprendre ce domaine où l’on peut facilement se perdre à ses débuts… merci pour cet article.

  26. L’article à du mérite. Je l’ai imprimer, c’est plus simple à lire car il est un peu long.

    Les réflexions sont censé et intéressante. Je suis amusé de voir d’où te vienne toutes ces connaissances 🙂 (Road trip)

    Bonne continuation à toi

  27. Le publier en plus articles sous forme d’une série aurait pu être intéressant. J’avoue qu’ici c’est un peu long.

    Je marque la page pour la terminer plus tard, très intéressant !

  28. Je viens de tomber sur cette articles en cherchant un vieille article de Web Marketing.

    Je travail pour une agence en référencement Web et je dois vous avouer qu’une bonne partie de votre article était très rigolote. Je dois par contre avouer que j’ai grincé des dents à quelques reprises notamment sur les aspects plus « monétaire ». Somme tout, quoi qu’il aurait pu facilement vous faire 6-7 post blog, très intéressant.

    p.s Comme lecture du vendredi après-midi, c’était très divertissant.

    Je vous ajoute dans mon fil RSS 🙂

    p.p.s Pourquoi ne pas ajouter une nouvelle section sur les questions fréquemment posées par les clients ? Il y en a souvent des bonnes!

  29. Bonjour, et bien voila un article fort long et SURTOUT fort intéressant ! Pas mal de chose que je ne connaissais pas ( qui peut se targuer d’ailleurs ? ^^ ) et pas mal de vérité.

    – « J’achèterai plein de liens payants sans informer les clients du risque encouru » : C’est bien souvent que ca arrive et je crois que cela a été le cas avec un autre site que j’avais confié à une boite de référencement en 2008. Résultats : sandbox après un certain temps…

    Donc bien faire attention à son prestataire et bien lire le contrat voir s’il n’y a pas d' »astuces SEO » qui peuvent compromettre votre référencement. Sur ce, un bon week end à tous 😉

  30. Je viens de découvrir ton blog et j’ai dévoré presque l’intégralité de tes articles ! j’adore ton approche et comment tu dis CACHE ce que les gens ne veulent pas forcément entendre. Il ya beaucoup de mauvaises idées reçues et de triches dans le webmarketing, du coup la qualité, la valeur se perd !
    Je m’empêche donc de partager ce TOP 100 de reflexions webmarketing dans mon entourage.
    J’ai une question : en Australie, est-il facile de trouver un poste en webmarketing pour un français et comment est abordé cette notion ?
    Car je serai interessé pour yaller en 2012.
    Merci d’avance !

  31. @Johann: peu importe d’où tu viens, si tu cherches un job en Australia, c’est logiquement ton niveau d’anglais qui sera déterminant.

    N’hésite pas à me contacter via le formulaire, qu’on échange par mail, je te donnerai quelques conseils.

    A bientôt

  32. Je suis ce blog depuis quelques jours maintenant et j’aime beaucoup lire tes articles tous trés bien construit.

    Cet article était particulièrement sympa et une vision intéressante.
    Je me permet de poser une petite question personelle :

    Je suis ingénieur en informatique jeune diplomé et je bosse depuis presque un an dans une SS2I (j’ai un Bac+5 en systemes d’information). Le webmarketing me passionne et j’aimerais me reconvertir sur cette voix. J’ai eu quelques expériences web (création site web, un peu de référencement..) Rien de trés poussé des stages …
    En cherchant un peu j’ai l’impression qu’il est dure de rentrer dans ce « secteur » sans une vrai expérience (j’ai eu un ou 2 entretiens mais rien de concluant) j’ai des connaisances techniques sur le web mais rien vraiment de concret en webmarketing.
    Est-ce que vous pensez que j’ai des possibilités de rentrer dans ce métier ou aucune chance 🙁 à coté des personnes qui sorte d’étude communication digitale ou autre? Et si vous avez quelques conseils.

  33. @Passenger: la vérité c’est qu’aucune étude ou aucun diplôme à l’heure actuelle ne forme réellement sur le web marketing.
    On voit parfois les grandes lignes, mais jamais de quoi être performant sans expérience préalable.

    La plupart des gens qui travaillent dans le web marketing sont d’ailleurs présent par chance car ils étaient tout simplement au bon endroit au bon moment (par exemple lors de la création d’un service interne d’une entreprise).

    Après pour se lancer, les recruteurs sont souvent exigents sur le papier. Je pense que la motivation est l’élément numéro 1 pour réussir dans le secteur.

    Par exemple pour le référencement, le comble c’est qu’on apprend plus en lisant des blogs/sites spécialisés que dans une école/université quelconque.

  34. Et bien nous étions en Australie au même moment! Sympa la comparaison, c’est vrai que le débit internet (ou le débit de la douche des caravan park) est faible, mais cela permet le minimum!
    Sinon on peut rajouter que comme pour l’australie, le web marketing, on s’en sors jamais ça vous reste dans la tête tout le temps!

  35. Les dix premières réflexions m’ont fait marré. Vous insinuer que les webmarketers sont tous des menteurs et qu’ils ne se rapprochent des entreprises que pour empocher un chèque. Mais je dirai que les webmarketers participent pleinement à l’émergence des PME.

    Bon article

  36. billet impressionnant : longueur, qualité.

    Alors voila, je crois avoir découvert une nouvelle technique « marketing » utilisée par certains (à la limite du black hat SEo et community management) :

    utiliser les réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook pour partager des liens dont 1 sur 3 contient un bot qui s’installera sur votre ordinateur et iront cliquer sur des pubs ou mieux, serviront à contourner la « personnalisation des SERP de Google » (là je n’ai pas encore compris comment ils font) .

    Certains pratiquent ça en ce moment, je sais j’en ai été victime.
    Donc surveillez un peu les liens que vous font certains SEO sur twitter ..

  37. pfiou !!! il m’a fallu un bon moment pour bien tout lire, mais cela en valait la chandelle ! Un grand merci pour ce – long – post, je le bookmark illico, histoire de revenir dessus plus tard, il me sera utile !
    Nico

  38. Très impressionnant ton article.
    Tu nous a offert une très belle réflexion,et certaines sont vraiment bien.
    J’ai bien rigolé sur certaines .. tout simplement bien sympa !

    Un grand merci ! 😉

  39. Moi qui me lance tout juste dans le webmarketing, je ne suis pas déçu par cet article. Merci car en tant que débutant je m’y perd un peu…

  40. Très bel article, qui permet effectivement de prendre du recul sur cette profession. Je dois avouer que le début m’a un peu choqué, car c’est facile et gratuit de se moquer des mauvais messages marketing (bien qu’ils existent et qu’il m’arrive aussi parfois de rager quand je vois des campagnes bien mensongère, mais si celles-ci leur rapporte des clients et qu’au final ceux ci sont content, que peut on y faire ?)
    Par contre, je suis complètement d’accord avec toute la partie finale, et même rassuré de pouvoir lire ce genre de chose sur internet ! Merci pour ces rappels !

  41. Encore une fois tes articles sont de vraies petites bibles dans leur domaine, Merci pour le travail effectué.
    Je vais essayer de relire l’ensemble, le comprendre et l’appliquer 😉 Autant dire que j’ai un peu de boulot, mais visiblement ça vaut le coup. Encore une fois merci !

  42. Bonjour

    Merci pour toutes ces infos. J’ai particulièrement apprécié la partie « 20 choses que j’aurai aimé savoir au début de ma carrière ». C’est assez parlant, et somme tout, cela m’a rappellé mes débuts, lorsque j’étais jeune, beau et cool, et surtout, plein de certitude !
    La Partie « Grâce à Superbibi, j’ai appris que  » : finalement, j’applique ce que vous écrivez, conclusion, je ne dois pas etre si mauvais, avec toute la modestie que je me dois.
    Amitiés
    mickael

  43. Bonjour, article pertinent pour ceux qui débute en marketing !

    A savoir que si l’on veut « vendre » un produit, il faut que le site attire ( graphisme, mise en place des produits phare des le début de la page, accroche sur les zones chaudes visuelles, etc.).

    L’internaute ne reste que quelques secondes sur la home pour décider s’il doit continuer la visite ou zapper sur un autre site.

    Donc toujours bien penser à l’accroche visuelle des le départ et la conception d’un site 😉 Merci encore de vos conseils. Cécile.

  44. Bonjour,

    Article très intéressant, je suis totalement débutant en (web)marketing (hé oui on peut pas être bon partout, faut déjà que je progresse dans tous les autres domaines avant de vouloir m’attaquer à celui-ci). En tout cas je garde ton article dans mes marques pages, pour le relire quand j’en aurai vraiment besoin.

    Tu mets l’accents sur des choses à propos desquelles je n’avais jamais songé.

  45. Très bon article, je pense qu’il aurait été judicieux de le splitter en deux car il est très long.
    La motivation permet de faire beaucoup de chose mais ça, c’est également vrai au quotidien.Merci pour l’article, tu nous a offert une très belle réflexion,et certaines sont vraiment bien.

  46. j’aime bien la liste des 10 mensonges en web-marketing, et surtout celui-ci :

    « Vous ne trouverez pas moins cher que nous pour le même service rendu. j’aimerais bien l’utiliser ainsi que d’autres lors d’un entretien » ;).

    et celle-ci aussi : « C’est souvent ceux qui parlent le plus et qui en savent le plus qui en font le moins. La théorie est souvent bien différente de la pratique et même s’il existe des bonnes pratiques, chaque site est unique. »

    Moi j’ai aussi une petite réflexion à partager avec vous : en web-marketing il y a trop de théorie, étude, analyse, audit et autres mais très peut de pratique et d’action.

    En e-marketing on attend de voir l’évolution des algorithmes d’indexation et les SERPs pour voir comment en peut réagir.

  47. « Je suis un expert certifié et reconnu » : Celui la m’a bien fait rire. Les suivants sont absolument géniaux. Bravo pour la qualité de cet article!

Les commentaires sont fermés.