12 prédictions pour 2010

Presque une semaine que 2010 est arrivé et nous avons tous déjà adopté quelques résolutions. Une des miennes étant de me lever un minimum tôt, j’ai eu la chance de voir l’avenir dans mon bol de céréales, et devinez quoi, j’ai pu voir 12 événements qui auront lieu en 2010.

prédiction

Etant de nature à partager, c’est tout naturellement que je vous les propose aujourd’hui. Ainsi, voyons ensemble 12 prédictions sur ce que nous réserve 2010.

Est-ce si haut ?

Derrière ce jeu de mot que peu de gens auront remarqué au premier abord, se cachent quelques prédictions sur le futur de la recherche online.

(1) Le développement du « real-time search »

La recherche en temps réel se développe de plus en plus et est déjà implantée dans quelques applications telles que Google Wave ou Google Translate pour en citer quelques unes. Pour le moment réservée aux internautes initiés, nul doute qu’elle fera son apparition et cela plus vite que ce qu’on ne pense. Les technologies existent, même si elles doivent être peaufinées, reste à les implanter.

Je prends le pari que dès 2010, une grande majorité des internautes aura accès à cette recherche en temps réel et l’adoptera aussi vite qu’elle sera venue.

(2) SEO, plus qu’un avantage, une obligation

Vous allez me dire que le SEO est déjà indispensable. C’est vrai mais il est tout à fait possible à l’heure actuelle d’exister sans pour autant avoir un site qui fait plaisir à Google. Ainsi, il y a fort à parier que cette année sera également une année où le SEO s’imposera comme indispensable pour toutes les entreprises qui veulent exister online.

Aidé par le développement des CMS SEO-friendly et par une sensibilisation de plus en plus grande des internautes sur le sujet, le référencement naturel qui faisait autrefois figure de bonus sera désormais obligatoire et sera une question de survie. On peut alors se poser la question du réel pouvoir de Google.

Goole devancera encore largement Bing en 2010(3) Bing-haut ?

2010 sera-t-elle une année révolutionnaire ? L’année où Google chutera ? J’espère que vous avez de l’argent à perdre si vous misez là-dessus car ces chances sont plutôt réduites. Bing continuera de s’aligner un maximum sur son concurrent direct afin de définitivement s’imposer comme solution alternative au géant américain de la recherche.

Les deux se « partageront » ainsi de la même manière les parts de la recherche en ligne et vu qu’il est très difficile d’être déçu de Google, il y a fort à parier que le moteur de recherche consolidera sa place de leader.

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont sans conteste ce qui a le plus marqué l’année 2009. L’explosion de Twitter et le développement constant de Facebook sont en effet deux faits marquants.

Qu’en sera-t-il pour 2010 ? Que nous réservent les réseaux sociaux ?

(4) Une concurrence de plus en plus rude

Tout va très vite sur Internet, en moyenne sept fois plus vite que sur du offline. Ainsi, le marché des réseaux sociaux est déjà un marché quasi-mature et on peut déjà affirmer qu’il se consolidera dans l’année à venir, voyant ainsi la confirmation des positions de leaders des deux géants Facebook et Twitter.

La véritable question est, qui pourraient être les autres acteurs ? Les sites tels que LinkedIn et Viadeo tirent leurs épingles du jeu et avec des business models apparentés à des offres premiums et à de l’abonnement, aucun doute que ces deux sites doivent être très rentables.

Ainsi, pas de surprises à l’horizon selon moi et l’arrivée d’un nouvel acteur qui bouleversera les réseaux sociaux n’est pas à prévoir en 2010.

(5) Twitter m’a tuer

Twitter, révélation de 2009Twitter s’est donc comme prévu ultra développé en 2009, à tel point qu’en tant que veilleur organisé, vous avez sans aucun doute votre propre compte. Twitter a apporté énormément mais c’est également l’outil qui a signé la mort des sites de bookmarks.

Certes le terme est peut-être un peu fort puisque ces sites sont toujours actifs et fonctionnent encore. Toutefois, je prends le pari qu’en 2010, à moins qu’un renouveau ne soit fait sur ces sites, ils finissent par être de moins en moins utilisés jusqu’à ne plus l’être du tout.

De la même manière, Twitter a réduit considérablement l’utilisation du RSS. Pourquoi s’embêter à souscrire à des flux et à les décortiquer quotidiennement alors qu’il suffit d’aller sur Twitter pour avoir le best-of du web de la journée. Le RSS n’est évidemment pas condamné à mourir mais le développement de Twitter a également joué sur l’importance des sites de partage.

(6) Le web social pour tous

A l’instar du référencement naturel, les réseaux sociaux seront un passage obligé pour un grand nombre d’entreprises en 2010. Anecdotique début 2009, intéressant mi-2009 et important fin 2009, nul doute qu’en 2010, il sera indispensable d’y être présent, comme c’est déjà le cas aux Etats-Unis.

Par ailleurs, avec l’introduction d’un modèle économique basé sur des comptes premiums et sur l’accessibilité à des données, il y a fort à parier que Twitter deviendra vite rentable, et cela dès 2010.

Le mobile, un futur proche ou éloigné ?

On en parle assez peu par rapport à l’importance du phénomène mais le développement du web mobile est sans conteste un passage obligé pour le futur. Futur proche ou éloigné ? A vous de juger.

(7) La guerre de l’OS mobile

Peut-être suivez-vous l’actualité des mobiles, vous savez alors qu’une guerre sans merci se déroule actuellement entre les différents constructeurs de mobiles.

Pour ceux qui n’ont pas trop suivi, les mobiles possèdent tout comme les ordinateurs un OS (un système d’exploitation, par exemple: Windows, Linux, Mac OS, etc.). La différence c’est que c’est depuis très récemment que c’est le cas et que chaque constructeur veut imposer son OS comme référence, un peu à l’image de Windows sur les PCs.

C’est ainsi que tout le tapage médiatique sur le fameux Androïd de Google est arrivé en 2009. Et alors que des gros constructeurs tels que Samsung avaient juré fidélité au géant américain qui proposait son OS gratuitement, ils ont retourné leur veste et ont investi pour développer leur propre OS. De la même manière, Google qui ne devait pas se lancer sur le marché va finalement lancer son Google Phone, à l’instar de Dell qui sera également de la partie.

Bref, 2010 s’annonce très agité sur le secteur et à défaut d’y voir clair dès à présent, cela constitue pour sur une nouvelle preuve que le web mobile ce n’est vraiment pas de la science fiction.

Si je devais toutefois me prononcer sur le sujet, je dirai sans hésitation qu’Apple perdra des parts de marché en 2010 et que sa souveraineté de 2009 ne sera qu’un lointain souvenir.

(8) Des sites optimisés pour les mobiles

L'internet mobile se développe de plus en plus

Voilà, vous êtes prévenus, maintenant vous avez le choix de subir ou d’agir. Ah c’est facile à dire hein, mais avez-vous seulement songé au rendu de votre site sur mobile ?

C’est un des défis majeurs de l’année et le web mobile sera en 2010 une nouvelle branche dans le web marketing, aussi importante que le référencement ou encore l’ergonomie d’un site. Sachez qu’on estime à 2 millions le nombre d’utilisateurs réels d’Internet par le biais des mobiles en France à l’heure actuelle.

Le web marketing au sens large

Pour voir les choses d’encore plus haut, j’ai quelques prédictions sur le web marketing de manière plus générale :

(9) La fin des arnaques ?

Peut-être est-ce une impression mais on dirait pourtant bien que les arnaques ont considérablement diminuées en 2009. Par arnaque j’entends offre qui a pour but de proposer quelque chose d’irréalisable à un prix défiant toute concurrence.

Les internautes se sensibilisent petit à petit sur différents thèmes majeurs du web marketing et rares sont ceux qui se laissent encore avoir par des offres aussi irréalisables qu’aguicheuses.

Alors 2010 signera-t-il la fin des arnaques ? Je pense que dans la continuité des années précédentes, elles diminueront au même rythme que le web marketing se développe.

(10) Des nouvelles bannières

Rassurez-vous, je ne suis pas allé imaginer des nouveaux formats de bannières. Je pensais plus au contenu de ces bannières. L’avènement des réseaux sociaux a pour principal moteur l’importance de l’e-réputation. Ainsi, on voit de plus en plus des espaces publicitaires utilisés par des marques pour faire du « brand promotioning » et non plus uniquement pour pousser en avant une offre particulière.

Tout comme la présence sur les réseaux sociaux est de plus en plus obligatoire, jouer un rôle sur son image de marque n’est plus un simple bonus mais un véritable travail à effectuer sur du long-terme. La mise en avant de bannières spécifiques sur des espaces autrefois réservés pour des publicités à conversion est plus que plausible en 2010 et je mettrai volontiers un sous là-dessus.

(11) Blogging, adopté des internautes

Début 2009, on annonçait la fin du blogging, remplacé par le micro-blogging (a.k.a. Twitter). 2010 je vous annonce que le blogging est de plus en plus adopté par les internautes comme source alternative d’information. Désormais old school, le créateur du web 2.0 est en effet de plus en plus respecté par les internautes et ces espaces de libertés sont loin d’avoir dit leurs derniers mots.

Par ailleurs, très à la mode depuis quelques mois, les pop-ups jQuery sont de plus en plus nombreuses. Ce sont des petites bulles qu’on peut apparenter à de l’Ajax et qui apparaissent dynamiquement lors du passage de la souris d’un internaute.

Ces pop-ups amènent des taux de conversion extrêmement élevés puisqu’elles assistent en temps réel (tiens donc) les internautes.

Par exemple, les formulaires dotés d’informations poussées de la sorte, transforment beaucoup plus que les formulaires simples.

(12) La vidéo, grande gagnante de 2010 ?

On lit partout que les internautes adorent les vidéos. Que ce soit sur un blog, sur un site portail ou encore un site marchand, la vidéo transforme, c’est un fait.

Autrefois ralenti par les connexions lentes, 2010 s’annonce comme l’année parfaite pour enfin voir exploser l’intégration des vidéos sur les sites.

Alors YouTube sera le grand gagnant ? Pas réellement, le site pourrait être victime de la censure qu’il impose et qui empêche parfois la lecture de certaines vidéos lorsqu’elles ne sont pas lues directement depuis YouTube. Une grande partie des sites utilisant actuellement la vidéo utilise ainsi d’autres plateformes pour héberger des vidéos. Alors YouTube perdra-t-il des parts de marché en 2010 ou consolidera-t-il sa place ? Je donne ma langue au chat pour le coup.

Google > Microsoft ?

Serait-ce la crise pour Microsoft ?

Le géant américain s’est fait récemment interdire toute vente de son best-seller Microsoft Word aux USA puisqu’il s’avère qu’une technologie utilisée avait été plagiée sur un petit concurrent. Criant au scandale, Microsoft ne pourra pourtant bel et bien plus vendre son opus à partir d’octobre 2010 (sauf en cas de changements majeurs).

Une autre crise concernant le leader autrefois incontesté des PCs, est le développement de Mozilla. J’ai lu de diverses sources que Firefox serait désormais le premier navigateur utilisé au monde (info à confirmer).

De son coté, Google va très bien et Google Docs plus précisément gagne du terrain et devrait en gagner encore plus en 2010.

En effet, 2010 sera sans aucun doute une année qui verra le développement du cloud computing. Le cloud computing c’est tout simplement le fait d’avoir accès à une application directement sur Internet et donc accessible de partout.

Sur ces 12 prédictions, peut-être qu’uniquement quelques unes se réaliseront. Toujours est-il que si certaines n’arrivent pas en 2010, peut-être arriveront-elles en 2011 ou 2012. Mieux vaut savoir vers quoi on se dirige et devenir acteur plutôt que de subir et d’attendre que les choses arrivent. Qu’en pensez-vous ?

Vous apprécierez peut-être également:

Partagez avec vos amis...










Submit

10 réflexions au sujet de « 12 prédictions pour 2010 »

  1. Ne pense tu pas que l’année 2010 pourrai aussi signer la fin de Twitter? arrivé en masse du grand publique, augmentation de liens publicitaires polluant les tweets avec l’augmentation des entreprises souhaitant utiliser cet outil, augmentation aussi des jeux concours (que tout le monde retweet et qui polluent aussi).

    Bref, on parle tjrs d’innovation , tout comme second life etc… certes twitter a démontré son utilité et l’arrivé des comptes payants à fortement diminué le risque de dégouter l’internaute avec des encarts publicitaire partout, mais sans un « sérieux cadrage » on peut imaginer le pire…

  2. Les entreprises devront tôt ou tard communiquer par le biais les réseaux sociaux alors autant le faire de façon ciblée. Par exemple, le site http://www.beboomer.com est un réseau social pour les plus de 45 ans, il est donc idéal pour une entreprise ciblant cette population !

  3. @ducrocq: Je ne peux pas imaginer la fin de Twitter, surtout en raison de la publicité. Pour deux raisons: la première c’est que la plupart des utilisateurs sont américains et sont d’autant plus habitués à voir de la publicité online et cela de manière plutôt intrusive.
    La deuxième c’est que le site est quasi unique dans le genre et il permet de contrôler des choses autrefois intouchables (ou difficilement), comme par exemple l’e-réputation au sens large. Tout cela sans parler du fait qu’il correspond tout à fait à l’air du temps, à savoir « tout, tout de suite ».

    Dans tous les cas, je ne pense pas que Twitter s’oriente vers ce style de business model mais plutôt vers des comptes premiums et de la vente de données. A confirmer dans l’année qui vient… 😉

    1. Ce n’est pas la publicité de Twitter qui me fait peur mais plutot la mauvaise utilisation de la publicité par les entreprises sur Twitter, les comptes Premium sont sans nul doute une bonne solution pour le site de micro blogging.

      En tout cas, une chose est sur, 2010 sera l’année des community manager 🙂

  4. J’ai bien envie de te donner RDV le 01/01/2011 afin de vérifier tes 12 prédictions. En tout cas bravo pour l’article et les petites touches d’humour parsemé dans ce billet. Par j’espère que tu te trompes sur certaines car je suis pas au fait du tout des RS :roll:

  5. Oui à se demander si l’année 2010 sera celle de google dominant dans tous les domaines… google os , le nexus , wave , le real time et le nouvel algo caffeine … reponse dans quelques mois !

    Nicolas
    @ducrocq : oui c’est certain le community management va prendre une place énorme ! c’est déjà un buzz word

  6. Merci pour ces prédictions mode chocapic.
    Rien ne me choque vraiment dans ce que j’ai lu donc j’ai envie de te dire que tu es un bon visionnaire.
    Allez je bookmark cet article dans mon navigateur (firefox) et je me mets une alerte dans mon client mail (thunderbird) pour début janvier 2011 histoire de faire le point. Et en passant bouuh à IE et à Outlook.
    Merci

  7. Encore une fois tres bon article.

    Le point numero 8 notamment est tres interessant. Il est prevu que d’ici 2013, les supports mobiles supplantes (smartphone) les supports non mobile (PC) en nombre de connections a Internet!

    Maintenant c’est au choix .. on peut surfer la vague ou la laisser passer!

  8. Je ne savais pas que vous faisiez de l’astrologie vous aussi 🙂

    Concernant microsoft, je crois au contraire qu’il regagnent un capital sympathie en baisse depuis dix ans.
    Google est de plus en plus pointé du doigt, mêm par les gouvernements (allemagne) et devrait prendre à garde à sa réputation. Bon, ils ont de la marge i faut dire…

Les commentaires sont fermés.