Votre expertise métier au service du SEO

Qu’est-ce qui vous diversifie réellement de vos concurrents ? Qu’est-ce qui fait que vous êtes plus légitime que moi ou que n’importe quel autre internaute pour vendre vos produits ? Pourquoi les internautes devraient vous faire confiance à vous et pas à d’autres ?

Ces questions un peu directes n’en sont pas pour le moins fondées et légitimes.

Votre différence et votre principal atout est pourtant simple et clair : c’est votre expertise métier.

Que vous baignez dans la thématique de vos produits ou services depuis quelques mois, quelques années ou des décennies, vous avez décidé de vous spécialiser dans votre secteur actuel. Cette spécialisation implique beaucoup de choses : de l’expérience, des connaissances, une mise à jour très régulières sur les nouveautés, et j’en passe.

Pourtant, cette expertise métier ne ressort que trop peu souvent sur les sites Internet…

On a tous quelque chose à dire

Si vous aviez le choix entre deux vendeurs, un qui vous parle avec passion du produit et qui vous explique ses caractéristiques et leur utilité et un deuxième qui se contente de vous lire le packaging du produit, vers qui tourneriez-vous votre confiance ?

L’image est assez explicite et certains argumenteront que c’est différent sur Internet. Ca l’est, mais pas complètement. La notion de confiance et de réassurance de l’internaute est un des défis majeurs de l’ergonomie moderne. Cette réassurance passe par beaucoup de choses : l’affichage clair des moyens de contacts de la boutique, des avis clients vérifiés ou encore un système de paiement sécurisé.

Mais le contenu d’un site a un rôle direct à jouer aussi.

De la même manière que vous aideriez un client à choisir le produit qui lui correspond dans une boutique physique, pourquoi cela semble si incroyable de le faire sur Internet ?

Il n’y aura certes pas l’approche individuel et personnalisée qu’on pourra retrouver en boutique physique (encore que, certains sites ont intégré des live chats avec souvent de très bons résultats) mais rien ne vous empêche de distiller des conseils généraux pour diriger les internautes vers ce qui les satisfera le plus.

Ces conseils peuvent prendre plusieurs formes :

  • Des guides à destination des internautes
  • Des descriptifs poussés et uniques des produits que vous vendez
  • Des fiches conseils sous forme de question réponse
  • Un blog ou des pages de contenu simples

Dans tous les cas, en plus de révolutionner votre taux de conversion, tout ce contenu aura un impact positif direct sur votre SEO (et pas que !) si tout est fait dans les règles de l’art.

Et l’excuse de la thématique anti-sexy n’existe plus en 2016. Tous les sujets peuvent être intéressants s’ils sont bien traités. On pourra toutefois argumenter sur l’efficacité d’une stratégie SEO entièrement basée sur le contenu sur une niche agressive. Un petit coup de pouce artificiel est souvent le bienvenu sur ces dernières.

Un excellent moyen de se diversifier

Il y a en réalité trois très bonnes raisons pour lesquels vous devriez prendre le problème très au sérieux :

  1. N’importe qui peut vous copier si votre expertise n’est pas mise en avant
  2. Vous vous diversifierez de vos concurrents
  3. Google n’aime pas les simples agrégateurs et il s’en débarrasse au fil du temps

Les raisons 1 et 2 sont en réalité très proches. J’ai très souvent rencontré ce problème auprès de mes clients, très fréquent dans les sites e-commerces notamment et plus généralement avec ceux qui ont un contenu tiré d’une base de données.

Prenons par exemple le secteur de la vente de BD en ligne. 95% du contenu de la plupart des sites est tiré des synopsis provenant directement des éditeurs. Ces synopsis sont utilisés par TOUS les sites qui vendent des BD. Ces mêmes sites agrègent par ailleurs du contenu de manière automatique avec des tableaux ou des textes à trous : éditeur, catégorie, style de la BD, etc. Tout est bon pour densifier la page.

En effet, l’avantage de cette technique, c’est qu’on peut générer des pages à la volée, potentiellement des milliers et donc se placer sur toutes les BD clés. Le désavantage, c’est que cela ne fait ressortir aucune expertise et surtout que vous ne pouvez absolument pas vous diversifier de vos concurrents.

Autrement dit, n’importe quel nouveau venu pourrait mettre sur pied du jour au lendemain un site similaire.

Rien ne m’empêche moi, avec mes connaissances SEO, de venir concurrencer un tel site alors que je n’y connais absolument rien à la BD. Pourtant, les gérants de ces sites sont tous des passionnés, certains baignants dans la BD depuis plus de 30 ans, avant même l’ère numérique.

Le défi de ces sites est donc la diversification des contenus entre autres. Cette diversification passe par exemple par des avis de lecteur laissés par des internautes passionnés sur les différentes BD que propose le site.

Ainsi, on sous-traite entièrement aux internautes cette diversification, comme si l’objectif était de créer un site qui s’auto-gère sans jamais à avoir à mettre le nez dedans.

Pourquoi ne pas prendre le taureau par les cornes et donner un peu de chaleur au site en ajoutant du contenu issus de cette matière que seul vous possédez ? Cette fameuse expertise métier.

Imaginons un encart « La critique de Super BD » ou encore « L’oeil de Benoît, passionné de BD depuis 30 ans » qu’on ajouterait au fur et à mesure sur les pages BD, une à une.

Alors certes le travail peut sembler titanesque mais après quelques semaines déjà, ou mois au pire, cette rubrique aura pris un certain volume et le travail commencera à payer, surtout si on s’attaque méthodiquement aux catégories une à une. Mais surtout si le contenu est traité sérieusement et non pas dans une optique purement SEO.

Imaginons que l’on y ajoute des guides qui s’adressent aux internautes désireux d’offrir une ou des BD à un passionné, mais sans vraiment s’y connaitre. Cela aurait du sens à tous les niveaux : en termes de génération de trafic ciblé, puis en termes de conversion. Toutefois, cela n’aurait du sens que si c’était bien fait, que cette fameuse expertise métier transpire du contenu et soit directement perceptible. On ne cherche pas ici à produire du contenu low cost à des fins SEO mais bel est bien à exploiter cette expertise métier POUR du SEO.

Les exemples comme cela, il en existe des dizaines.

Troisième point important, Google n’aime pas les sites dont la seule mission est d’agréger du contenu. Ce n’est pas un secret, les pages de résultats de Google sont de plus en plus riches.

Google souhaite limiter les intermédiaires et les clics inutiles : c’est d’ailleurs pour cela qu’il répond directement aux questions des internautes. Si vous demandez la météo à Google, là où il fallait avant cliquer sur un résultat pour avoir la réponse, il suffit désormais de trouver cette même réponse directement sur la page dé résultat.

Plus le temps passe, plus ces sites intermédiaires sont lésés, et cela ne va pas aller en s’arrangeant.

De manière plus générale, cette expertise métier, c’est ce qui vous différencie le plus directement de vos concurrents. C’est la valeur ajoutée que vous pouvez donner à votre site : cette valeur ajoutée qui ne pourra jamais être copiée contrairement à des données plus techniques du SEO. Le SEO a tué le contenu de qualité en voulant le codifier. Et si le secret c’était justement de se libérer des codes pour tout recentrer sur l’internaute ?

Vous apprécierez peut-être également:

9
partages
Partagez avec vos amis...










Submit