Un contenu optimisé SEO c’est quoi ?

Il y a un conseil que vous donneront tous les consultants SEO du monde entier. Une sorte de phrase magique qu’on peut lire un peu partout mais qui reste malgré tout assez mystérieuse : « écrivez du contenu de qualité ».

Oui certes, merci du conseil, mais plus précisément ça veut dire quoi ? Il est un peu naïf de penser que des gens écrivent volontairement du contenu peu qualitatif sur leur site et que soudainement en lisant ce conseil miraculeux, ils changent radicalement de stratégie.

Alors un contenu qualitatif c’est quoi ? Comment on l’optimise pour le SEO ? Et surtout, à quoi ça sert réellement ?

Voyons comment créer un contenu optimisé pour le SEO et ce qu’il peut réellement vous apporter.

Un contenu de qualité optimisé SEO, c'est quoi?

  • Un contenu qualitatif c’est quoi ?

Un contenu qualitatif c’est tout simplement un contenu qui répond à la problématique posée par le mot clé par lequel le visiteur est arrivé. Dit encore plus simplement, un contenu qualitatif c’est tout simplement un contenu qui aide les visiteurs.

Le problème c’est qu’il y a aussi des contraintes techniques, liées au SEO. Et l’idée c’est qu’il faut transformer ces contraintes en en faisant des lignes directrices à utiliser pour optimiser son contenu.

N’oublions pas que le job des moteurs est de livrer la réponse la plus en adéquation avec les recherches des internautes et qu’en théorie, les caractéristiques qu’ils utilisent pour juger si un contenu est pertinent ou non sont un minimum justes puisqu’on est plutôt d’accord que les résultats de Google sont majoritairement très pertinents.

  • Optimisé SEO = Optimisé pour les visiteurs ?

Un contenu optimisé pour le SEO l’est en théorie également pour les visiteurs, du moins en partie.

Un contenu optimisé pour le SEO, c’est un contenu qui est optimisé pour sortir sur un (éventuellement plusieurs) mot clé. Ainsi, le contenu devra en théorie répondre au problème posé par le mot clé en question et apportera ainsi une réponse aux visiteurs arrivant depuis ce mot clé.

C’est un peu théorique mais c’est pour montrer qu’optimiser son contenu pour les moteurs ne va clairement pas à l’encontre des conversions du site ou de l’intérêt des visiteurs.

  • L’aspect technique d’un contenu optimisé

Alors d’après Google, qu’est-ce qui distingue un contenu riche d’un contenu pauvre ?

Première métrique : le nombre de mots. Si votre contenu fait en tout et pour tout 50 mots, il aura de grande chance de ne pas être jugé pertinent et deviendra une véritable enclume dans votre progression dans les pages de recherche. Au passage, il limitera grandement l’impact de la longue-traîne qui est pourtant extrêmement intéressant en termes de trafic et de conversions.

La bonne pratique consistera donc à avoir au minimum 200 à 250 mots par page. En réalité, en ce qui concerne le SEO, plus il y aura de mots, plus cela sera intéressant. D’un point de vue ergonomique et conversion, c’est beaucoup moins vrai. A vous de trouver le juste milieu.

Par ailleurs, le contenu sera organisé. Organisé ça veut dire deux choses : tout d’abord il aura un titre et des sous-titres. Ensuite, il sera divisé en petits paragraphes, espacés et aérés. Si vous vous intéressez à l’ergonomie, vous ferez même attention à limiter le nombre de mots à environ 15 par ligne.

De manière plus générale, il faut faire en sorte qu’il soit le plus agréable à lire et cela passe par exemple par des listes, des couleurs et une structure visible au premier coup d’œil.

Dans certains cas, on jugera pertinent de mettre en valeur les mots clés avec du gras, de l’italique ou en les soulignant.

On pourrait également parler de densité de mot clé, qui correspond à l’occurrence du mot clé, c’est-à-dire le nombre de fois qu’il est utilisé par rapport au nombre de mots total.

Et là le débat fait rage. Je pense et suis convaincu de part mes expériences qu’il ne faut pas du tout en tenir compte au premier abord lorsqu’on rédige un texte. Il faut rédiger le texte avec l’intérêt du visiteur en tête. Ca permet notamment de garder l’aspect naturel du contenu (par exemple en évitant les répétitions trop nombreuses et en utilisant des synonymes), indispensable pour vos conversions et également pour les moteurs qui sont de plus en plus affutés.

Par la suite, on pourra jeter un coup d’œil sur la densité et en tenir compte notamment si elle est trop élevée (à comparer avec ses concurrents en ce qui concerne la meilleure pratique, mais plus de 5% est généralement beaucoup, voire alarmant).

Enfin, on terminera le processus en intégrant un maximum de liens internes au sein du contenu. C’est à la fois ergonomique (dans la mesure où le nombre de liens est limité) et très bon pour le SEO.

  • Qu’est-ce que ça apporte réellement

Le principal avantage est également le plus important de tous : la longue traîne. Il serait possible de développer le sujet sur de longues pages mais pour résumer, l’idée c’est que le trafic généré par les moteurs est dans le cadre d’une optimisation, à 80% généré par les positionnements sur les mots clés stratégiques et à 20% par des termes ultra ciblés et peu recherchés, appelés longue traîne.

Ces termes sont généralement composés de 3 ou 4 mot ou plus et sont très spécifiques. Globalement, plus votre contenu est long et riche, plus vous avez de chance d’avoir de visites liées à la longue traîne.

Au final, dans la réalité ce n’est pas vraiment du 80/20 mais plutôt du 70/30 voire du 60/40 ou carrément du 20/80 dans le cadre de blogs.

Les avantages du trafic généré par la longue traine sont nombreux :

  • Premièrement, le trafic provenant des moteurs sera bien plus important
  • Le trafic est généralement plus qualifié car plus spécifique
  • On est moins dépendant de gros positionnements

C’est quand même trois points non négligeables et c’est 100% bonus, tout ce que vous avez à faire, c’est « écrire du contenu de qualité » sauf que maintenant, vous savez ce que c’est.

Vous apprécierez peut-être également:

18
partages
Partagez avec vos amis...










Submit

70 réflexions au sujet de « Un contenu optimisé SEO c’est quoi ? »

  1. Merci pour cet article.

    Par contre, quand on parle d’optimisation d’un site e-commerce, 200-250 mots sur une fiche produit, ça ne ferait pas un peu beaucoup pour la page, du coup ? 😀

  2. Il est vrais que la densité des mots clés n’entre plus autant en jeu qu’à une certaine époque.

    Toute fois ca peut être utile de jeter un coup d’œil pour ne pas dépasser les 5% voir même 4% sinon on peut se prendre des pénalités sur le mot clé trop répété…

    De toute façon il vaut mieux viser la longue traine qu’un seul mot clé..

  3. Voilà un article qui définit un peu plus la notion de contenu optimisé, même si tu aurais pu aller encore plus loin dans la façon de procéder. Mais ça a déjà le mérite de donner les lignes directrices.
    @Creoline de prime abord oui, mais si tes 250 mots sont pertinents sur le rapport produit/information, le visiteur (ou le client) va y trouver son compte.
    De plus ça pourra t’aider sur la longue traine comme l’explique superbibi et peut être faire la différence avec la concurrence 😉

  4. Haaa Des articles qui parlent bien de contenu! Merci^^

    Perso j’en ai plein les… d’entendre le mot contenu valorisable jeté en pâture comme un nonos évanescent négligemment posé dans une niche de bichons mous du genou.

    J’ai vraiment appris 2-3 trucs sur la partie SEO d’un article… En fait je le faisait déjà, mais de façon empirique sans avoir pris le recul nécessaire pour l’exprimer clairement! Voilà un problème de réglé grâce à super bibi^^

    Ensuite, tenir compte du référencement d’un article ne doit pas signifier sacrifier la qualité du contenu… J’ai pas envie de voir des articles reprenant à chaque paragraphe les mots clés ciblés. La répétition plait sans doute aux robots, mais ces derniers ne sont pas des internautes. Un bon article à d’autres atouts lui permettant de générer du traffic (heureusement)…

  5. Dans la pratique, à partir d’un certain moment, la vraie problématique c’est celle de l’automatisation : comment faire du contenu :

    1) Unique
    2) De qualité
    3) Sur de gros volumes ?

    Pour ça, il y a le content spinning bien fait, mais qui est énormément consommateur en temps.
    Sinon, il y a dragon naturally speaking, mais personnellement, je pense qu’un bon spin est irremplaçable 😉

  6. @512banque: Le content spinning c’est dangereux! C’est anti-Media-social spirit… C’est prendre le consommateur pour un débile… A réserver aux étudiants souhaitant dupliquer un mémoire plutôt que de faire travailler leurs méninges!

    Enfin c’est mon avis…

    Après on peut toujours pleurer: « j’ai pas le temps de créer suffisamment de contenu… »

    On peut toujours essayer de:
    1-Regarder si son process d’alimentation est respecté, réaliste… Le modifier le cas échéant.
    2-Démontrer à sa direction que cette stratégie mérite qu’on y investisse, si ce n’est des moyens, au moins un petit peu de temps.

    Plus d’infos Jeudi sur le blog du modérateur 😉

  7. @Creoline: RaphSEO a très bien répondu à ta question 🙂

    @Hubert: un contenu de qualité le sera en théorie pour les internautes mais aussi les moteurs, c’est ça le message que j’essaye de faire passer! En tout cas, ravi de voir que tu adhères au message 😉

    Concernant le content spinning, ce n’est pas forcément une mauvaise chose si cela est bien fait comme le suggère 512banque.
    Ca peut être utile et sauver beaucoup de temps, et surtout éviter le contenu dupliqué (surtout quand tu as des cenaines de fiches produits).

    Après certes écrire en permanence un contenu nouveau et unique sera toujours plus intéressant mais beaucoup plus compliqué (notamment pour l’inspiration, cf 512banque, mais aussi au niveau du temps nécessaire).

  8. @Pureshore: le content spinning j’en fais aussi, pas le choix^^ Finalement ce qui me dérange, c’est le côté automatique… C’est un peu trop « facile »…

    Je continue de penser qu’il vaux mieux dépenser son énergie à bien valoriser un document de qualité plutôt qu’à suivre un rythme effréné de publications à la qualité incertaine… Il n’y a pas de honte à parler d’un contenu plusieurs mois après sa diffusion… Bien au contraire.

  9. Content Spinning dans les fiches produits, je suis mega-dubitatif.

    Alors, ok, dans de nombreux cas, c’est un impératif : manque de moyens, de personnel, …

    Mais faut regarder l’état catastrophique de certains catalogues : finalement, la fiche produit ne sert qu’au référencement. Seul le visuel aide le visiteur à saisir la nature et les avantages du produit.

    L’urgence sur la plupart des catalogues (à mon sens) c’est de commencer à multiplier les informations disponibles (de 1), les retours d’autres utilisateurs (de 2) et de placer des avis « de pro » : un court texte, rédigé par un pro du domaine concerné et qui cerne de façon humaine les atouts ET les limites du produit.

    Les catalogues qui ont une version papier bien foutue devraient s’en inspirer pour leur catalogue online.

    Les autres devraient investir dans un rédacteur web ou adopter un stagiaire pour la rentrée.

  10. Pas mal du tout cet article, je suis plus ou moins d’accord avec tout sauf avec:

    – « En réalité, en ce qui concerne le SEO, plus il y aura de mots, plus cela sera intéressant. » –

    Un texte trop long en pure termes SEO ce n’est pas bon car c’est justement beaucoup plus difficile a optimiser (justement parce que c’est plus long).

    Ensuite un texte trop long c’est un suicide au niveau Ergo (mais ca tu le dis deja!) Perso je conseille toujours de faire des textes inferieurs a 1000/1200 pour des sites qui ne sont pas a vocation Informative.

  11. @Hubert: c’est sur que tu peux pousser du contenu plusieurs mois après, mais en attendant, tu peux tout aussi bien mettre du content spinning au lieu de gros blancs 😉

    @Row: en fait le content spinning t’empêche pas de pousser les caractéristiques du produit.

    La seule différence c’est qu’au lieu de par exemple présenter le tout sous forme de tableau (du genre, nom: [nom du produit], description: [description du produit], etc.), tu peux le faire de manière un peu plus rédigée et mieux présentée et au passage cela sera meilleur pour le référencement.

    Par exemple: [Nom du produit] est un [produit | article] [véritablement | totalement] [intéressant | très avantageux] car [il a | il possède] [caractéristique principale] etc.

    C’est juste un exemple fait à la va vite mais en augmentant le nombre de mots tu limites le contenu dupliqué et tu peux atteindre de bons nombres de mots pour tes fiches produits sans pour autant avoir des fiches robotisées.

    Après c’est toujours pareil, un rédacteur web ou tout rédiger soi même à la main sera dans 100% des cas toujours mieux.

    @Le juge: c’est sur que s’il faut scroller la page 25 fois, c’est une autre histoire:) Après, si tu as 2 fois plus de contenu de qualité sur un même mot clé que tes concurrents, tout sera à priori à tout avantage.

    Sinon, tout à fait d’accord sur les sites qui ne sont pas à vocation informative.

    P.S: excellent ton site, c’est le tien ou un client?

  12. 512banque « Pour ça, il y a le content spinning bien fait, mais qui est énormément consommateur en temps. »

    Je suis contre cette pratique, c’est je trouve aller contre l’intérêt de l’utilisateur, de plus ca prend au final presque autant de temps que rédiger soit même, car les outils ne sont pas encore assez performants (ou prouvez moi que ca existe 😉 )

    [edit: J’ai enlevé le lien car tu n’as pas utilisé la bonne syntaxe pour ton nom]

  13. A la lecture de l’article, on se dit que ce n’est finalement que du bon sens sur un plan général.
    La vraie difficulté pour chacun est d’adapter ces recommandations à son cas perso, notamment sur l’arbitrage entre un contenu agréable à lire sur la forme et le côté plus indigeste d’un contenu fourni quand on aborde un thème où il faut expliquer beaucoup de choses, et convaincre si possible !

  14. Quel doit être mon occurrence de mot clé par page? on m’a dut les 10%, c’est juste? Car je ne vois aucun changement avec le contenu rajouté? Juste sur la page d’accueil cela suffit?

    Merci de vos réponses…

  15. Beaucoup de bonne choses dans cet article et dans les commentaires,

    travailler la qualité !!

    je me suis aperçu au fil du temps que faire des articles de qualité, long, détaillé, expliquant précisément des choses, le genre d’articles qui peut prendre plusieurs heures ….
    est extrêmement bon pour le référencement, et à l’époque je ne regardais pas spécifiquement la densité
    et cela marchait très fort
    et ces articles que j’ai écrit il y a longtemps sont toujours super bien placés et ramène de la longue traine de façon impressionnante

    tu as raison la qualité paie.

    Pour parler du spinning, moi je le réserve à tous ce qui est article de communiqué de presse et encore je n’abuse pas du tout, c’est uniquement d’avoir un CP unique sur les quelques bons sites de communiqué de presse

    le spinning, c’est pas mal , mais attention à ne pas en abuser

  16. Personnellement je ne répète pas plus de 3 fois les mots clés dans mes contenus et je varie le mot.
    J’essaie de ne jamais dépasser les 300 caractères.
    C’est a dire la balise h1 texte 300 caractères, balise h2 texte 300 caractères.
    Et ça fonctionne plutôt bien.

  17. Il n’est jamais évident de trouver le bon équilibre entre générer beaucoup de mots dans un article et optimiser la densité de mots clés.

    En tout cas, il est prioritaire de définir précisément une cible que l’on souhaite optimiser, ou une liste de mots clés, afin de ne pas s’égarer.

  18. Densité des mots clés, longueur des textes… tout ça ne peut pas être défini, rien n’est défini par défaut. Tout dépend de la requete de la thématique, de la concurrence des backlinks de la concurrence…
    Par contre il est sur que rédiger un contenu de qualité optimisé un tant soit peu est toujours bon pour les internautes mais aussi et surtout pour les robots.
    Restez correct, ne pas abuser mais optimisé correctement. Voilà la clé de la réussite.

  19. Il y a un truc que j’ai remarqué avec le contenu pour le SEO, c’est que parler (ou plutôt écrire) de manière naturelle et certe le meilleur moyen d’avoir un contenu de qualité, mais pas forcement le meilleur moyen de plaire aux moteurs.
    Mais bon, cela dit je suis d’accord avec le principe qu’un contenu aidant l’utilisateur est un bon préalable à un contenu de qualité (pour les moteurs).

  20. En travaillant la densité on rend parfois le contenu moins interessant,or il faut avant tout prendre en compte l’interet de sa page!enfin,avis perso bien sur 😉

  21. Si je ne trompe pas, Google détecte le CP et le sanctionne, n’hésitez pas a me dire si je me trompe, j’ai pu lire ceci en naviguant dans le monde de la SEO 🙂

    [edit: j’ai enlevé le lien car la syntaxe n’est pas respectée]

  22. Cela me déprime un peu de voir que pour plaire à Google il faille limiter le nombre de mot à 15 par ligne (par exemple). Dans la même veine, maintenant, même les titre des articles de la presse deviennent insipide, juste descriptif. Si le contenu est sensé être roi je crois que c’est surtout le contenant du contenu qui l’est !

    [edit: j’ai enlevé le lien car la syntaxe n’a pas été respectée]

  23. Merci superbibi de nous avoir éclairé sur cette partie du référencement.
    On comprendrait : un contenu qualitatif = contenu qui aide les visiteurs
    Ce serait aussi intéressant que vous nous en disiez plus sur comment l’élaborer avec des exemples typiques.

  24. J’ai quant à moi observé de nombreux site ne proposant que peu de contenu au sein de leur page web mais étant néanmoins très bien placés, même sur des requêtes concurrentielles.

    J’ai tendance à croire que les backlinks ont autant voire plus d’importance pour le référencement que le contenu propre au site.

    Pour avoir travaillé pour différents site web, je me rend compte que les critères de densité de mots-clés ou nombre de mots n’ont pas toujours autant
    d’impact qu’on pourrait le croire.

    Là où je suis clairement d’accord par contre, c’est au niveau de la qualité du contenu d’un site web. Il faut à mon avis penser expérience utilisateur avant moteur de recherche, d’autant qu’avec l’avènement du web social, les avis utilisateurs vont prendre de plus en plus de place dans les algorithmes des search engine. Donc => créer des sites web user friendly !

    Toujours aussi intéressant ce blog par ailleurs.

    Bonne continuation

  25. Il est vrai qu’au début mes commentaires sur des sujets divers n’étaient pas vraiment dirigés pour « optimiser » mes pages pour les robots de recherche,disons que j’écrivais ce qui me passait par la tête.Les pages pouvaient avoir aussi bien 100 mots que 2000 mots…

    Au fur et à mesure des informations prises sur divers sites, comme celui-ci par exemple ^^, j’ai peu à peu structuré les présentations et placer quelques bons mot-clés pour plus d’impacts et de poids des pages.

    En faisant cela j’ai aussi pu constaté que c’est bien plus efficace que d’écrire à « la sauvage » ^^.
    En mettant des titres recherchés, des mots en gras etc..on arrive à plaire à Google aussi bien qu’aux visiteurs.

  26. C’est à la fois simple et difficile, plaire aux moteurs tout en plaisant aux lecteurs. Penser à la récurrence des mots clés, les liens internes, les liens externes, les titres… On sait tous ce qu’on doit faire mais on le fait pas toujours et l’article ne rencontre pas toujours le succès auprès des lecteurs…

  27. Tout à fait d’accord qu’en pensant trop aux moteurs de recherche on a tendance à oublier l’essentiel qui est avant tout de plaire aux visiteurs qui ont tapé telle ou telle requête et qui ont cliqué sur un site pour voir les résultats de ses recherches.

    D’accord aussi avec John, l’optimisation d’une page peut faire fuir les visiteurs voire ne pas du tout l’intéresser tant ça lui parait « bizarre » ou tout simplement pas naturel ^^.A chacun de tester ses trucs et d’en retirer ses conclusions.

  28. Pour apporter ma pierre, je dois dire que je commence à avoir du mal à supporter l’expression « optimiser pour les moteur »; Pour plusieurs raisons. la première, c’est que personne ne connait les algos. GG change le sien fréquement. Si la technique était si simple que celà, il y aurait des milliers de sites en 1ere position! De plus, la taille des page importe peu. J’ai des sites où les pages les plus longues (avec plusieurs milliers de mots dans la ges) sont mieux référencer que les pages à 300 ou 400 mots. Le titres, sous-titres, etc., j’en ai fais l’expérience : peu de résultat. Ecrire de façon naturel et pour les internates pour être mieux référencés ? Foutaise; Suffit de regarder certaines pages si pauvre en contenu, ou rédigées en mauvais français (souvent issu de traducteur automatique), et pourtant bien placées. Une façon à mon sens que GG utilise pour inviter les webmasters rédiger de bon article pour que leur moteur garde la top position des moteurs. Que dire également des contenus dupliqués sur une portion de page ? Encore une manière pour GG d’inciter les annuaires à imposer un contenu original. Pour qui ? Pour GG. Et tout le monde tombe dans le panneau. Les liens croisés ne sont plus bien considérés (que dit GG), et il n’est presque plus possible de faire des échanges de liens. Bref, les webmaster se font prendre au piège, et travail uniquement pour la notoriété des moteurs. Il suffit de parcourir les forums. Dès que Mac Cutt ouvre la bouche, c’est la panique. Reste un seul point qui reste vrai, les liens pointant vers un site. Je ne m’attarde que sur ce seul point pour le référencement. Et pour le visiteur, un texte clair, qu’il comprenne, et un bon service.

  29. Je suis d’accord, il faut toujours penser au site et dons aux utilisateur en premier. Optimiser son contenu reste la plupart du temps intuitif. Mais les titre, respect des balises , renseigner les métas, description d’image bref ne rien négliger vous apportera aussi beaucoup! Ensuite mettre quelques « strong » sur vos mots clé et les mots pertinent de la page c’est déjà pas mal.
    Ne perdez pas de temps à vous prendre la tête sur les moteurs de recherche. Attachez-vous à réaliser un contenu de qualité et adapté, s’il n’y a pas lieu d’avoir 350 mots, n’en rajoutez pas.
    Le référencement naturel viens après le service « vendu » par votre site, cet ordre de priorité est primordial pour un bon référencement et un bon site en général!

  30. Avec Panda qui pointe le bout de son nez, beaucoup de choses vont changer niveau référencement!!! Faire une description entre 200-205 mots n’est pas tjrs nécessaire suffit de bien placer un ou deux mots clés dans un texte de 100 mots et le tour est joué!

  31. Il n’est pas vrai du tout de dire qu’il faille à tout prix 200 mots pour qu’une page soit viable. Car cela irait à l’encontre de pas mal de concept propre au web, les billet de buzz pour juste poster une vidé. Je pense pour ma part que Panda ne laissera pas tomber ce genre de site mais fera peut être plus attention. Par contre les commentaires sur les articles auront leur importance.

  32. Il est incontestable de nos jours que le contenu est maître en terme de trafic web. Google l’a placé au centre de son algorithme le contenu qui est ce que recherche les internautes.

  33. Les SEO techniques changent tout temps.
    Moi, j’ai adopté la plus simple modalité : je cherche la compétition et j’essaie de déduire leur technique SEO. Ce n’est pas très honnête, mais j’ai une petite affaire et je n’ai pas les moyennes pour investir dans la recherche.

  34. Le problème c’est que si on optimise le Seo pour les visiteurs ou pour google, ce n’est plus naturel, et google aime le naturel, trouvez l’erreur ?

  35. @coquine c’est là la subtilité du SEO. Il faut trouver le juste milieu entre un site de qualité pour le visiteur et un site optimisé pour Google (vous pourrez me dire que les deux ne sont pas forcément dissociables).

    Je vais être naïve mais je pense qu’en proposant du contenu de qualité d’une manière régulière, votre site sera valorisé par Google. Rien n’empêche de suivre certaines best practices SEO pour « enrober » joliment votre contenu de qualité.

    Après cela dépend de votre stratégie et de la vision que vous avez de votre site. Si vous êtes sur du court (voire très court terme), c’est clair que ma vision naïve est inadaptée. Par contre si votre but est de créer un site de référence dans son domaine, il vaut mieux axer vos efforts sur du contenu de qualité.

  36. J’aime assez ton avis sur le fait qu’il ne faille pas délaisser le côté « humain » pour ce que je vais appeler de la sur-optimisation de contenu.

    C’est vrai qu’il est quand même agréable de lire un article rédigé de façon lisible et naturel sans subir la répétition abusive de mots clefs et de liens en tout genre.

    Tout ça pour dire que je partage vraiment ton point de vue sur le fait qu’un contenu optimisé SEO doit être un un équilibre entre de l’optimisation brute pour moteur de recherche et optimisation orientée internaute.

  37. @Mompreneurs , Je confirme que sur le court terme, insisté sur un mots clefs en particulier dans son seo fera monter rapidement dans les serps, mais sera vite pénalisé par la suite.
    Le mieux étant de varier au maximum les déclinaisons et les variations des mots clefs visé, exemple si vous visez la requête rencontre libertine : une phrase type du genre « je suis une femme libertine dispo pour rencontre sur Paris » passera surement mieux que « je cherche une rencontre libertine ».
    Sinon apparemment aujourd’hui ca à beaucoup bougé dans les serps, Panda à été déployé ?

  38. Merci pour ce très bon article. L’optimisation de contenu est un point très important et peu de référenceur y pense malheureusement… Trop omnibulé par les backlinks…

  39. Un contenu de qualité c’est surtout écrire pour l’internaute et pas seulement pour les moteurs.
    Surtout que quand on privilégie les moteurs le plus souvent ils sanctionnent a un moment donné.
    Mettre quelques mots clés dans le texte sans exagérer et varier les synonymes des mots.

  40. Comme d’ahbitude le plus dur est de trouver le juste milieu. Juste milieu qui a tendance en plus à changer assez régulièrement. Dans mon cas (je suis graphiste) je pensais il y’a peu refaire mon site et y coller un max de mots cléfs et synonymes, mais à force de lire sur le sujet, je pense que je vais surtout essayer de refaire de belles pages avec pour seul objectif, écrire pour le lecteur…

  41. Article pertinent qui permet d’y voir un peu plus clair et qui convient parfaitement je pense à tout les « débutants » en matière de SEO.
    Je pense cependant qu’il faut quand même garder en tête que le SEO n’est pas une science exacte et qu’il n’existe pas de recette miracle pour faire apparaitre votre site web en premier sur la recherche Google, puisque les algorithmes d’indexation changent régulièrement, en grande partie afin de pénaliser les sites qui utilisent des techniques de référencement black hat, essayant d’améliorer leur classement via des pratiques pas très éthiques.

  42. un peu dans les esprit des autres commentaires, seul le contenu prime dans la mesure ou celui ci est de qualité et rencontre son publique. après bien sur nous avons tous nos petits trucs, persuadé qu’ils vont nous faire gagner quelques places. et puis vient le moment de la désillusion ou l’on se rend compte que tel ou tel site ne respecte pas forcement « les bonnes pratiques » et pourtant est devant. dans la mesure du possible essayez de publier partout et sur tout avec des liens vers votre site, puisque aujourd’hui, le problème ce n’est plus de faire le site avec les CMS et la tache est plutôt simple, le vrai problème c’est de le rendre visible …. une bonne dose de courage et un peu technique quand même .. 😉

  43. Vos pénétrations sont bien enseignées et chacun devrait s’est rendu compte que l’être dans l’industrie SEO n’est pas aussi facile que d’autres verraient, votre esprit devrait fonctionner pour avoir un magnifique contenu du produit que vous commercialisez. Beaucoup d’idées et d’efforts seront toujours faites pour chaque personne pour exceller avec ses/ses produits/services promus. Je salue toujours chacun et chacun parce que ce n’est pas un travail simple du tout. Les chapeaux d’à vous!

  44. Suis pas mal d’accord que le texte du contenu d’un site est le plus important puisque l’objectif premier est le (visiteur, lecteur, acheteur, client ) et que c’est a eux qu’on doit penser quand on écrit. Malheureusement comme il est dit a plusieurs reprise dans certain commentaire, il y a certain site qui arrivent car meme a devancer les autres dans leurs positions sur les moteurs avec du contenu a trois sous. Je ne comprends pas comment ils font.
    Mais bon c’est comme ça.

  45. Le contenu avant tout, c’est surtout ce qu’il faut retenir. Car bien plus qu’un échange de lien, qu’est-ce qu’apprécie Google ? Les liens naturels. Alors pour un site de e-commerce c’est difficile, mais pour un site d’information il faut travailler son contenu et le référencement vient après.

  46. La désoptimisation est à la mode en ce moment niveau SEO. Je pense qu’il est judicieux de varier ses ancres 80% optimisés et 20% non optimisés. Concernant la densité de mot clé il n’y a pas de bon pourcentage, l’idée c’est de rester centré sur l’utilisateur.

    Merci pour cette excellent article !

  47. Bonjour,
    L’optimisation du site avec des titres, description et mots clés différents pour chaque page me semble être aussi très important…
    Un site valide W3C a aussi plus de chance d’apparaître correctement aux yeux des moteurs de recherche.
    Bonne fin de journée

Les commentaires sont fermés.