Maîtriser la première page de Google sur son nom

Premier sur Google sur son nomOn parle ici souvent de critères utilisés par les moteurs pour se positionner sur une requête et ces critères fonctionnent. Vous êtes d’ailleurs sûrement premier sur la requête liée à votre nom de marque, il n’en fait aucun doute. Toutefois, avez-vous la maîtrise de toute la première page de résultat liée à votre nom ?

Chaque page de résultats possède jusqu’à 10 liens et parfois les mauvaises surprises sont bien réelles. Les exemples de marques dérangées par quelques uns de ces résultats sont légions.

Voyons ensemble quelques exemples et quelques solutions pour y remédier.

Pourquoi est-ce si important ?

Les requêtes de noms de marque sont généralement dues à la notoriété. Ainsi, il est très dommageable lorsqu’une partie de ces requêtes vont à l’encontre de la marque puisqu’elles brisent cette notoriété et réduisent en conséquence le trafic qu’elle génère.

Quelques petits exemples pour mieux comprendre :

  • Lorsque vous écrivez Nutella dans Google, le premier lien est évidemment le site officiel mais si vous jetez un coup d’œil sur les liens qui suivent, c’est en majeure partie des sites dévoilant la recette « secrète » de la pate à tartiner ou encore des méthodes pour réaliser son Nutella soi-même.
  • Un autre exemple : si vous tapez Rolex dans Google, de la même manière le site officiel ressort sur les deux premiers liens. Toutefois les autres résultats concerneront des sites proposant des contrefaçons.
  • C’est de moins en moins vrai avec le temps mais lorsque vous écriviez Kellogg’s dans Google toujours, de nombreux liens étaient des appels au boycott de la marque.

Les exemples sont extrêmement nombreux et je n’en ai cité que quelques uns. De manière plus générale, peut-être que le nom de votre marque n’est pas assez « original » ou n’est pas unique et posséder une page entière de résultats s’avère compliqué.

Globalement, cela nous concerne tous en tant que particuliers, par exemple sur la requête liée à notre nom.

Il est très fréquent qu’un candidat à un emploi soit au final refusé suite à une mini enquête réalisée sur Internet et plus précisément sur les moteurs et les réseaux sociaux.

Alors comment faire pour reprendre le contrôle de la première page ?

C’est en réalité assez simple et ne demande pas un gros travail. Les résultats ne sont pas garantis à 100% mais devraient toutefois s’avérer pertinents dans la majeure partie des cas.

Il s’agit d’utiliser différents médias et réseaux sociaux afin de profiter de leur popularité en créant des profils avec votre nom. Soyez un minimum actif et vos profils atteindront le top de Google en quelques semaines, voire quelques jours (du moins si le nom n’est pas trop compétitif).

Quelques exemples de réseaux sociaux très bien classés :

Facebook.com : si vous n’utilisez pas Facebook de manière régulière, vous ratez quelque chose. Que ce soit pour vous ou pour votre marque, Facebook est un excellent moyen de largement gagner en visibilité. La création d’un compte ne demande pas plus de 5 minutes : il vous suffira ensuite d’inviter quelques amis. Une fois un nombre d’amis respectable atteint, vous aurez la possibilité de choisir une URL spécifique pour atteindre directement votre page (par exemple www.facebook.com/votre.marque). Nul doute que vous remonterez dans le top des moteurs sur l’URL en question.

Twitter.com : on continue dans les pages qui peuvent paraître évidentes (mais qui pourtant ne le sont pas) et Twitter.com est un passage obligé pour tous les entrepreneurs, sociétés ou mêmes particuliers qui vivent dans l’ère du temps.

Twitter vous permettra d’interagir avec vos clients et vos clients potentiels et si vous ne le faites pas, votre concurrent le fera. Bref, si vous souhaitez des excuses supplémentaires pour créer un compte Twitter, ils sont généralement appréciés de Google qui leur accorde une importance non négligeable. Là aussi, le nom de votre compte (et donc l’URL de votre compte) sera déterminante.

Pour reprendre les exemples cités au dessus : aucune de ces marques ne possède de compte Twitter. Là où c’est plus étonnant c’est que Nutella possède une des pages fan les plus actives sur Facebook avec plus de 3 millions de fans mais qu’elle ressort malgré tout très peu dans les résultats de recherche. Peut-être est-ce notamment du au fait que l’URL www.facebook.com/nutella ne fonctionne pas.

LinkedIn.com : LinkedIn est un réseau social axé sur le monde professionnel. Il concerne plus les particuliers que les entreprises. C’est dans tous les cas un excellent moyen d’avoir un lien en première page sans trop d’efforts surtout que désormais vous pouvez lier votre actualité Twitter à votre compte LinkedIn et donc le maintenir à jour sans jamais vous y logger.

Dans le même style que LinkedIn, on peut citer Viadeo qui fait exactement la même chose.

Une autre méthode pour reprendre le contrôle de la première page de Google pour son nom consiste à utiliser vos comptes Amazon ou Fnac.com par exemple et à poster des avis de consommateurs.

En effet, chaque avis que vous laisserez sur un produit renverra un lien vers votre profil. Plus vous aurez d’avis plus votre profil aura de l’importance et sera susceptible de ressortir dans les moteurs.

Flickr.com est également un bon moyen de ressortir dans Google même si le site de partage de photos est plus apprécié de Google.com que de Google.fr.

Je n’ai ici cité que quelques exemples, l’idée à retenir est simplement que les réseaux sociaux au sens large du terme sont un excellent moyen de reprendre le contrôle sur son nom et/ou sur sa marque. Evidemment, plus la marque sera importante, plus la requête sera concurrentielle et plus la tâche s’avérera compliquée.

N’oubliez toutefois pas que les réseaux sociaux ne servent pas uniquement à être présent sur les moteurs mais sont un véritable moyen de gagner en visibilité sans passer par les moteurs et également de gagner en proximité avec vos clients ou vos contacts.

Dans tous les cas, ne sous-estimez pas l’importance de ces requêtes qui sont primordiales et qui gagnent en importance au même rythme que vous gagnez en notoriété. Mieux vaut agir tôt et éviter ainsi un nombre de désagréments grandissant.

Vous apprécierez peut-être également:

8
partages
Partagez avec vos amis...










Submit

13 réflexions au sujet de « Maîtriser la première page de Google sur son nom »

  1. Très bon rappel dont je me suis permettre de reprendre quelque éléments. J’ajouterais également Wikipedia et la nécessité de créer une activité de publications actives afin de ne pas disparaître car Google n’est pas fan du statique.

  2. J4ai eu la cas pour un client. Lorsqu’on tapait son nom, google suggest proposait bien son nom, mais surtout il proposait nom + « arnaque » … les premiers résultats étaient des forums ou des blogs parlant de la société en mal. J’ai donc créé des pages sur le site de la marque « MARQUE lutte contre les arnaques », « MARQUE s’engage contre les arnaques » etc … un peu de linking et hop, les premiers résultats sont maintenant des pages officielles, meme sur la requete NOM + « ARNAQUE » 🙂

  3. « Il est très fréquent qu’un candidat à un emploi soit au final refusé suite à une mini enquête réalisée sur Internet et plus précisément sur les moteurs et les réseaux sociaux. »
    cette info vient d’où? car si tel est le cas je trouve ça carrément inquiétant.
    Par contre pour le reste il est vrai que cela peut être sympa de truster une 1ère page pour diverses raisons. peut etre plus pour un pro qu’un particulier quand même

  4. Amusant.
    Sur mon « prénom + nom », malgré mon expérience SEO, j’ai mis 5 mois à me positionner en 1ère place sur « Sylvain Richard ». Mine de rien, plus de 7 millions de réponse sur cette requête dans GG.fr, avec de tout, du champion de skateboard au chirurgien en passant par le compositeur, j’ai des centaines de milliers d’homonymes.
    Alors pour ce qui est de squatter la première page la dessus, c’est raté, mais j’ai au moins la première place.
    Sur AxeNet, ça a été plus facile 😉

  5. @séjours scolaires: plus de 60% des employeurs font des recherches online sur les candidats selon une étude réalisée par un cabinet dont j’ai oublié le nom. Je peux éventuellement rechercher ça si tu le souhaites

    @Sylvain: Le dur revers de la célébrité.. 😀 En tout cas grâce à ton commentaire, le blog contribuera un (tout petit petit petit petit) peu à ce positionnement 😉

  6. Tiens j’ai justement eu ce problème pendant un moment.
    Mon site sur le rayonnage ayant beaucoup de mal à se referencer, j’ai commencer à faire du linking un peu partout, sur les grand annuaire du secteur de l’industrie.
    Au final mon site ne sortait même plus en première page, je viens de vérifier suite à la lecture de cet article, les choses semblent rentrer dans l’ordre, heureusement rien de dramatique, vu que les pages parlait toujours de ma société, mais bon c’est toujours mieux d’avoir son site en premier sur son nom, plutot que des sites satellites parlant de la société, même en « bien ».

  7. Mon nom de domaine retourne 4.350.000 réponse sur GG.fr et 276.000.000 sur GG.com. C’est sûr qu’avec deux mots comme « Sports » et « Center », je savais que j’allais droit dans le mur.
    Déjà, je suis content, sur mon nom, j’arrive en 1er de la 1ère page, mais de là à squatter le top ten des réponses, je ne suis pas pessimiste, mais je n’y attache pas une importance primordiale.
    Par contre, j’ai axé mon référencement sur ce qui est pour notre société l’article de l’hiver et là, je suis satisfait : 1er sur GG.fr pour « Canada Goose » associé à « parka », « revendeur », « magasin », « Paris » et plusieurs autres mots clés. D’ailleurs mon boss a apprécié.
    Comme pour les exemples donnés dans l’article, j’ai de la chance car cette marque est assez visée par les imitations de mauvaise qualité et à bas prix.
    Par contre, j’ai fait la même chose avec la marque UGG, et là, impossible de passer devant les « UGG pas cher » et autres « UGG premier prix ».
    Comme le site est assez récent, j’espère que pour l’hiver prochain, l’ancienneté du domaine, du site et des liens référencés cet hiver me permettront de m’en sortir.
    De toute façon, pour le printemps/été, je vais avoir à faire puisqu’on est sur des marques distribuées dans les grandes surfaces et les chaines spécialisées.
    Merci pour le « dofollow », mais rappelez-vous que le meilleur moyen de vous faire des visiteurs est le contenu, et là-dessus, j’ai encore à faire.

    Voilà, j’espère que mon expérience aura pu enlever des doutes chez certains

  8. Artile très intéressant. J’ai crée récemment mon portfolio, histoire d’être visible sur le net. J’ai également des cv sur doyoubuzz, viadeo, linkedin et j’en passe. Malheuresement pour moi, il y a un autre « thomas dievart » qui vient polluer 😀 la première page de GG avec son profil facebook et je n’arrive pas à le déclasser. Si quelqu’un a des pistes! Merci

  9. Tout a fait d’accord avec l’article, desormais que ce soit vos clients ou futurs employeurs tout le monde vous googleise pour en savoir plus sur vous.
    Facebook est souvent en 1ere page et plutot consulte.
    L’avantage est qu’on peut parametrer ce qui est public et prive.
    Sinon acheter son nom de domaine a son nom est efficae aussi

Les commentaires sont fermés.